Category Archives: Municipalité

11 novembre 2015

Un moment de recueillement partagé.

11 novembre 1918, 5h15, gare de Rethondes, à 10 km au nord-est de Compiègne, l’armistice vient d’être signé entre les alliés et l’Allemagne. A 11 heures, des dizaines de milliers de cloches sonnent à travers tout le pays le cessez-le-feu officiel. Soixante quatorze millions d’hommes ont été mobilisés à travers le monde dont 8,5 millions pour la France (16,8 % de la population Française). On dénombre entre 8,5 et 10 millions de morts, dont 1,4 millions pour notre pays. Toute une génération d’hommes disparue, ce qui aura un impact considérable au niveau démographique et économique dans les années 1920.
Comme toutes les communes de France, Valigny a payé un lourd tribu à cette terrible guerre: 31 morts pour une population d’environ 950 habitants. De nombreuses familles sont touchées parfois avec deux de leurs membres morts ou disparus.

Cette année encore, la population a souhaité se remémorer ces heures tragiques en se recueillant au monument aux morts. Une gerbe a été déposée, puis le Maire Daniel Renaud a prononcé un discours rappelant l’importance de conserver la mémoire de ces événements, notamment pour les jeunes générations. Enfin, après le discours des anciens combattants et la minute de silence, les participants ont été invités au vin d’honneur servi au Relais de la Forêt.

Cette commémoration doit simplement nous rappeler que l’Europe, bastion de la paix et de la démocratie dans le monde depuis 1945, a été bâtie sur des millions de morts au travers de deux conflits mondiaux. Alors, savourons et développons cette fraternité Européenne, et faisons en sorte qu’elle soit un modèle pour le monde entier qui souffre encore de tant de conflits barbares affectant des centaines de millions d’êtres humains.

Projet d’Hydro-dragage partiel de l’étang de Goule

Note importante : cet article est une synthèse du dossier d’étude afférent à un projet d’hydro-dragage partiel de l’étang de Goule déposé par le Conseil Départemental du Cher.

1 Goule en quelques chiffres :

L’étang de Goule a été mis en eau en 1838 sur le lit de l’Auron. Sa superficie est de 95 ha, avec une profondeur qui varie de 6 à 9 mètres en fonction des crues et des étiages pour un volume total d’eau de 3.800.000 m3, dont environ 210.000 m3 estimés de vase. A l’origine, ce plan d’eau était un réservoir destiné à alimenter les entreprises sidérurgiques situées en aval, ainsi que le canal de Berry pour y permettre la navigation à son point le plus haut en été principalement. Son bassin versant s’étend sur environ 35 km². Il est alimenté par plusieurs petits cours d’eau plus ou moins permanents. Ainsi le fonctionnement hydrologique de l’étang de Goule est caractérisé par une forte variation du niveau d’eau durant l’été.

2 Intérêt de l’opération d’hydro-dragage partiel :

C’est une opération d’entretien qui a pour but de :

  • diminuer le comblement de l’étang permettant ainsi de restaurer sa capacité d’eau initiale
  • améliorer la qualité de l’eau par le retrait de sédiments chargés en éléments nutritifs et autres substances
  • diminuer l’eutrophisation : l’augmentation des hauteurs d’eau a pour effet de limiter le réchauffement et la photosynthèse qui, en association avec les apports en éléments nutritifs (azote et phosphore), sont à l’origine des blooms algaux (augmentation relativement rapide de la concentration d’une ou de quelques espèces de phytoplancton dans un système aquatique. Cette augmentation de concentration se traduit généralement par une coloration de l’eau rouge, brun-jaune ou vert).
Hydro-dragage - photo non contractuelle

3 Problèmes constatés :

La base de loisirs de l’étang de Goule est confrontée à la prolifération de cyanobactéries (ou encore algues bleues) ce qui entraîne sa fermeture tous les étés sur des périodes plus ou moins longues, pour des raisons sanitaires (irritations, rougeurs de la peau et des muqueuses, maux de ventre, nausée et vomissements).

La chaleur estivale combinée à la présence de sédiments (vase) et à la diminution de la hauteur d’eau libre, concourent au développement rapide des cyanobactéries.  Ce développement est renforcé par les activités agricoles et le lessivage des terres et en tant que nutriments (élevages, gestion des lisiers et fumiers, occupation des sols, bandes herbeuses et haies, ruissellement …).

L’analyse bathymétrique (mesure de la profondeur d’un plan d’eau par sondage) a permis d’identifier des hauteurs de vase pouvant atteindre 1,5 m par endroit, principalement au nord de l’étang, près de la digue, au niveau de la base nautique et de loisirs.

4 Opération d’hydro-dragage :

L’intérêt de l’hydro-dragage par rapport au curage après vidage de l’étang :

  • de diminuer de 6 fois le volume de boue et ainsi d’éviter dans un souci environnemental le trafic de camions pour évacuer la vase.
  • d’éviter les dégâts environnementaux liés au curage par du matériel lourd
  • d’éviter la perte de poisson et le rempoissonnement
  • de limiter les odeurs nauséabondes.

L’hydro-dragage aura donc lieu au nord de l’étang. Cela consiste en la mise à l’eau d’un porte engin amphibie équipé d’une pompe de dragage d’un débit de 20 m3 par heure.

La vase ainsi pompée est rejetée à l’aide d’un tuyau à plus de 150 mètres, dans un déshydrateur, dont le rôle est de réduire fortement la teneur en eau des vases et de générer des galettes de boue dont la teneur en matières sèches est de 50%. Ces galettes seront alors immédiatement évacuées dans un zone de stockage située en extrémité du terrain à l’est de la zone de loisirs, puis utilisées sur site pour la reconstitution des sols.

5 Planning de l’opération :

  • Rendement maximum: 400 m3/jour
  • Durée du chantier : 17 jours maximum / an
  • Période d’hydro-dragage partiel : décembre 2015/janvier 2016
  • Opération répétée pendant les 4 années suivantes

Nouveau look pour la place de la Mairie !

La place de la Mairie fait peau-neuve. Face à l’incivilité de certains de nos concitoyens qui se garaient sur la place de la mairie, devant l’accès école, la municipalité a décidé d’en fermer le périmètre à l’aide de barrières et plots amovibles de la couleur du reste du mobilier urbain. Nous en avons profité pour remplacer les jardinières en béton qui étaient en mauvais état (cassées et à l’esthétisme un peu triste…), par un îlot de jardinières à trois étages du plus bel effet.

L’ensemble de l’opération a coûté à la commune 2.281,04 € (voir le détail en cliquant sur l’onglet ci-après), l’installation ayant été intégralement faite par la Mairie.

  Plus d’informations

Pâturage du Plaid : un succès à renouveler !

Ça y est, nos 150 brebis  (de race Rava 100% auvergnate) ont quitté les carrières du Plaid pour une « grande migration » vers l’étang de Goule. Bruno SCHIRMER, chargé de missions au Conservatoire des Espaces Naturel de l’Allier et responsable de ce projet, exprime sa satisfaction dans le courrier suivant :

Les carrières du Plaid après le passage des moutons.

« Le résultat de pâturage pour notre site semble vraiment excellent, notamment sur les ligneux les plus envahissants, même si une durée de pâturage voir un nombre de brebis un peu plus important auraient pu être encore plus bénéfiques. On se félicite en tous les cas de la coopération avec les Conseils Départementaux

pour ce pastoralisme itinérant original et efficace et on espère pouvoir le reconduire l’année prochaine. Les échos des locaux et des élus de Valigny semblent eux aussi très bons. »

Nous espérons effectivement que cet « entretien écologique » des carrières, sera reconduit régulièrement, afin que les espèces végétales spécifiques de ce milieu particulier puissent prendre le dessus sur le développement des ronciers.

(les deux photos jointes ont été prises par Bruno Schirmer)

Palmarès 2015 des maisons fleuries

Samedi 10 octobre à 18h a eu lieu dans la salle socioculturelle, la lecture du palmarès des maisons fleuries. Une cinquantaine de personnes a répondu à l’invitation de la municipalité.

Maisons fleuries 2015 - Le mot du Maire

Le Maire, Daniel Renaud, en a profité en introduction, pour rappeler l’importance du fleurissement de la commune.

Maisons fleuries 2015

Une cinquantaine de personnes a répondu à l’invitation de la municipalité.

Maisons fleuries 2015 - Lecture du palmarès

Puis Isabelle Plaidy, deuxième adjointe, a précisé les modalités du classement. Enfin Francis Leblanc, 1er adjoint, a donné le Palmarès par catégorie.

Maisons fleuries 2015 - Lecture du palmarès

Tous les autres participants, au nombre de 35, sont repartis avec une rose.

Les lauréats cette année sont:

Ils ont reçu un diplôme d’honneur ainsi qu’une plante d’intérieur.

  • Mr et Mme Zeijlemaker dans la catégorie des maisons rurales

.

  • Mr Merlin dans la catégorie des maisons de bourg
  • Madame Colette Deuss dans la catégorie des fermes
  • Mr et Mme Antoine, dans la catégorie des commerces
Maisons fleuries 2015 - Apéritif d'honneur

Un apéritif d’honneur a clôturé agréablement cette soirée conviviale. Et nous invitons la population le samedi 8 octobre 2016, pour notre prochaine soirée « Maisons fleuries »!

Cette année, le jury était composé de Madame Françoise Noyer, Madame Isabelle Plaidy  2ème adjointe, Monsieur Alain Becquart conseiller municipal et Francis Leblanc 1er adjoint.  La visite des maisons par le jury a eu lieu le 16 juillet entre 7h et 13h et 39 sites ont été notés.

Rappelons qu’il n’est pas nécessaire de s’inscrire pour participer au concours. Il suffit simplement de fleurir sa maison, et le jury, qui passe partout dans la commune, estimera s’il est opportun de noter ou non votre résidence en fonction de la qualité du fleurissement.

Chaque membre du jury note indépendamment suivant quatre critères: l’aspect général, la diversité du fleurissement et l’harmonie générale (couleur, disposition …). Puis la moyenne des quatre notes donne le résultat final.

Afin qu’une maison soit notée, le fleurissement doit être visible depuis l’espace public, car les fleurissements visibles de la voie publique sont les seuls à embellir le village , ce qui est le but final .

A l’année prochaine !

Inauguration officielle du site Internet de Valigny

Inauguration du site Internet de Valigny
Inauguration du site Internet de Valigny

Le site Internet de Valigny est arrivé!

C’était un engagement pris lors des élections municipales par la nouvelle équipe: commencer la modernisation de la communication de la commune au travers d’un site Internet. C’est chose faite depuis le 20 juillet 2015, date de mise en ligne du site « valigny.fr ». Toute la population de la commune était invitée à l’inauguration officielle du site qui eut lieu samedi 26 septembre à partir de 10h30 à la salle socioculturelle de Valigny. Une cinquantaine de personnes a répondu présent.

Inauguration du site Internet de Valigny

Après, en guise d’introduction, le mot du Maire Daniel Renaud, Francis Leblanc, premier adjoint, a procédé à la présentation des nombreuses fonctionnalités du site.

Le site se veut avant tout un vecteur d’informations à destination des habitants de la commune, des détenteurs de résidences secondaires, et bien sûr des touristes désirant passer un agréable séjour chez nous. C’est avec cet objectif qu’il a été conçu dans un style « dépouillé », avec une structure linéaire, ce qui permet un accès très intuitif et rapide à l’information. Il a été entièrement conçu, réalisé et mis en ligne par la municipalité. Il en va de même pour les mises à jour. Le coût pour la commune se résume donc à l’hébergement soit environ 72€ par an.

Suite à la présentation du site, la parole fut donnée aux participants. L’échange a été fructueux, et de nouvelles idées ont été exprimées, ce qui montre l’appropriation du site par la population présente. Les nombreux échanges se sont ensuite poursuivis autour d’un verre offert par la municipalité.

Nous profitons de cet article pour préciser à nouveau que ce site est le site de la population de Valigny. Nous encourageons donc les habitants de notre commune, les associations, les commerçants et artisans à nous communiquer toute information ou idée permettant d’enrichir le site et présentant bien sûr un intérêt commun.

On recherche une assistante maternelle à Valigny!

De jeunes parents en activité professionnelle nous sollicitent pour obtenir les coordonnées d’assistante maternelle à Valigny. Ils recherchent une « nounou » pour garder leurs jeunes enfants. Malheureusement la réponse est toujours la même: «nous n’avons pas d’assistante maternelle» sur Valigny. Ce qui conduit ces parents à élargir leur recherche, et ils finissent par en trouver une sur Ainay-le-Château ou Lurcy-Lévis. Quand cet enfant atteint l’âge scolaire, il est inscrit tout naturellement dans l’école la plus proche du domicile de sa nounou, donc en dehors de Valigny. Et dans les années suivantes, c’est au tour du petit frère ou de la petite sœur de suivre le même parcours. C’est ainsi que tous les ans plusieurs enfants sont scolarisés ou en passe de l’être dans les écoles des communes voisines. Cette perte d’effectif peut remettre en cause à terme la pérennité de notre école.

Nous lançons donc un appel pour faire naître des vocations, et que les personnes intéressées viennent nous voir en mairie. Nous vous donnerons des renseignements. Nous avons besoin de vous, la commune a besoin de vous. L’avenir de notre école et de Valigny en dépendent.

De nouveaux habitants au Plaid !

Une centaine de nouveaux résidents au Plaid? C’est une plaid-santerie! Et bien non, depuis le 10 septembre en fin de matinée, un troupeau d’une centaine de brebis de l’association Past’Horizon va coloniser pendant trois semaines les quelques 6,8 hectares des anciennes carrières de part et d’autre de la D14.

Pendant la journée elles seront surveillées en permanence par un berger et ses chiens, qui la nuit coucheront sur place pendant que les brebis seront parquées dans un enclos délimité par une clôture pour des raisons de sécurité.

Revenons un peu en arrière. Après la cessation d’activité des carrières (1971 – voir sur le site la rubrique « Notre commune/patrimoine/les carrières à chaux du Plaid« ), la partie à l’Ouest de la D14 servit jusqu’à l’ouverture de la déchetterie de Cérilly (en juillet 2004) de décharge communale, puis réhabilitée par la plantation d’arbres. La partie Est resta en l’état et la végétation reprit peu à peu le dessus. Aujourd’hui, la gestion de ces espaces est confiée au CEN (Conservatoire d’espaces naturels de l’Allier) par l’intermédiaire d’un bail emphytéotique signé pour 20 ans avec la commune de Valigny. Nous vous encourageons à consulter le site du CEN Allier (http://cen-allier.org/) afin de découvrir les nombreuses missions et actions menées dans notre beau département par cette association.

En ce qui concerne nos anciennes carrières, c’est une deuxième vie qui leur est donnée. Le nettoyage du site par les brebis devrait régénérer le couvert aride en multipliant les espèces végétales et en réduisant la présence des graminées sociales, tout cela sans utiliser de machines. Une fois leur tâche effectuée au Plaid, nos brebis n’iront pas trop loin, puisqu’elles s’attaqueront au nettoyage des berges de l’étang de Goule, qui est rappelons le, déclaré ENS (Espace naturel sensible) depuis décembre 2014. Espérons que cette première expérience au Plaid sera concluante et qu’elle pourra se répéter dans l’avenir.

NB: pour visualiser les photos, cliquez dessus avec la souris.

Vue partielle du site avant le passage des brebis

Arrivée au Plaid de notre troupeau en provenance de la Nièvre.

Opération de déchargement

Maintenant laissons la parole au spécialiste Monsieur Bruno SCHIRMER, chargé de Missions au CEN Allier, pour une explication plus technique de l’opération et de l’intérêt de classer en site conservatoire nos anciennes carrières.

Parmi les 56 sites recensés dans l’étude sur les coteaux calcaires de l’Allier en 2009 par le CEN Allier, l’ancienne carrière constitue un site prioritaire d’intervention. Au vu des réels enjeux de ce site, le CEN Allier s’est engagé à la préservation de cette ancienne carrière, par la maîtrise foncière et la mise en place d’un plan de gestion 2015-2019. La localisation géographique de l’ancienne carrière de Valigny est pour le moins originale. Il se situe en effet au niveau du seul ensemble calcicole référencé en Allier qui se trouve à l’extrême nord du Département, en limite avec celui du Cher.

 

 

 

Héritée d’un Causse berrichon originel avec des dalles rocheuses affleurantes et diaclasées, la flore calcicole locale particulièrement riche et variée abrite ainsi des espèces rares voire exceptionnelles pour l’Auvergne, telles que la Cardoncelle molle (Carduncellus mitissimus), espèce des pelouses xériques dont c’est ici l’une des deux uniques stations régionales. Exploitées du XIXème siècle à 1971 par adjudications successives entre la commune et les propriétaires des fours, les carrières ont en effet maintenu jusqu’à nos jours des affleurements rocheux tabulaires calcaires, qui ont permis de préserver les reliques paysagères et botaniques d’anciennes pelouses steppiques. La faune n’en est pas moins originale, avec par exemple la présence du Mercure (Arethusana arethusa), papillon des landes et pelouses thermophiles exclusif du Bourbonnais en Auvergne, où il ne compte que deux observations récemment confirmées.

 

L’environnement local évoque par ailleurs les pacages extensifs qui devaient préexister à l’exploitation de la pierre calcaire, constituant ainsi un site à forte valeur historique.

Afin de lutter contre une certaine dynamique de fermeture du site par enfrichement naturel, il a été décidé de convenir d’un partenariat annuel avec un berger de l’association Past’Horizon, pour mettre en place un pâturage conduit et itinérant sur le mois de septembre 2015. Pour toutes questions ou renseignements, n’hésitez pas à contacter Ludovic SIMON au 06-67-22-76-13 qui se fera par ailleurs un plaisir d’intervenir au besoin auprès des scolaires de la Commune.

A peine descendus, tout le monde se met déjà au travail …

Vue partielle du troupeau déjà en action

De belles bêtes bien soignées

La petite mascotte du troupeau !

Conservatoire d’Espaces Naturels de l’Allier
Maison des Associations – Rue des Ecoles – 03500 Châtel-de-Neuvre
Tel: 04 70 42 89 34 – Fax: 04 70 42 27 58

conservatoire.allier@espaces-naturels.fr

A propos de notre nouvelle région …

Un nouveau territoire pour faire face aux enjeux du XXIème siècle!

Quelques chiffres:

7,7 millions d’habitants (quasiment la population de la suisse), 230 milliards € de PIB (égal à celui du Danemark, ou encore 11,4 % du PIB de la France entière ), mais quel est ce nouveau pays ? Il s’appelle AURA ou Alpes-Auvergne ou encore Rhône-Alpes/Auvergne (le nom n’est pas encore fixé). Ce sera notre nouvelle région à partir du 1er janvier 2016, la deuxième région la plus riche de notre pays derrière l’Ile de France.

Les frontières de nos régions datent de 1972. La France Métropolitaine va passer de 22 à 13 régions.

Pourquoi ce changement ?

Afin de répondre à cette question, rappelons d’abord que les  régions sont les collectivités qui ont bénéficié des transferts de compétences les plus importants. Citons entre autres:

1) Dans le domaine de l’éducation et de la formation professionnelle:

  • Mise en oeuvre des actions de formation professionnelle continue et d’apprentissage, insertions des jeunes en difficulté et formations en alternance.
  • Construction, entretien et fonctionnement des lycées d’enseignement général et établissement agricoles.
  • Soutien à l’enseignement supérieur et à la recherche.

2) Protection du patrimoine

3) Dans le domaine de l’environnement:

  • Mise en oeuvre d’un plan régional pour la qualité de l’air.
  • Classement des réserves naturelles régionales.
  • Aménagement et développement durables:  à la protection de la biodiversité; au climat, à la qualité de l’air et à l’énergie.

4) Dans le domaine des transports:

  • Gestion des transports régionaux des voyageurs (notamment ferroviaires: TER).
  • Participation au financement des infrastructures, comme la construction de nouvelles lignes de TGV.
  • Développement des ports maritimes et des aéroports.
  • Développement de l’intermodalité et de la complémentarité entre les modes de transport .

5) Développement économique:

  • Gestion des aides directes ou indirectes à l’implantation d’entreprises sur le territoire régional.
  • Responsabilité de l’aménagement numérique, indispensable au développement économique.
  • Gestion des programmes Européens.
  • Soutien à l’innovation.
  • Soutien à l’internationalisation des entreprises.

Cette liste peut être complétée suite au vote par le parlement de la loi NOTRE (nouvelle organisation territoriale de la République). Comme on peut le voir dans cette liste, les missions confiées aux régions ont un impact très important sur la vie des citoyens, notamment celles qui sont en rapport avec le développement économique. La région est la collectivité au final qui est responsable du développement de son territoire. Elle a donc besoin d’un budget en rapport avec l’importance de ses missions.

Et si l’on parlait de nos voisins? prenons deux exemples:

1) L’Italie:

  • 60 millions d’habitants (66 millions pour la France)
  • 16 régions (si l’on exclut les 4 territoires à statut spécial)
  • 9 régions ont une population supérieure à 4 Millions d’habitants (jusqu’à  9 millions pour la plus peuplée)

2) L’Allemagne:

  • 82 millions d’habitants
  • 16 régions (appelées Länders)
  • 7 régions ont une population supérieure à 4 Millions d’habitants ( dont 3 régions à 10, 12 et 18 millions d’habitants avec des PIB respectifs en 2010 à 370, 450 et 550 Milliards d’Euros)

Devant ces poids-lourds régionaux comme la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (18 millions d’habitants – 1/4 du PIB de la France), devant la globalisation de l’économie de l’Union Européenne et mondiale, et avec les missions capitales (comme l’économie et la recherche, les transports, le numérique …) confiées à nos régions, nous avons besoin de régions « fortes » capables de négocier les marchés à armes égales avec nos voisins, d’où le redécoupage en 13 régions.

Les 6 et 13 décembre 2015 les élections régionales vont avoir lieu. Nous devrons élire nos représentants locaux de cette grande assemblée que sera celle de notre nouvelle région investie de missions primordiales pour le développement et l’avenir de notre territoire. Devant ces enjeux, nous ne pouvons pas faire l’impasse d’aller voter, il en va de notre avenir et surtout de celui de nos enfants.

Carte de notre nouvelle région.

Document INSEE sur la nouvelle région Auvergne-Rhône/Alpes – Page 1

Document INSEE sur la nouvelle région Auvergne-Rhône/Alpes – Page 2

Valigny le 8 mai 2015 – Un moment propice au souvenir.

Le 8 mai 1945 à 23h01 marque l’arrêt du deuxième conflit mondial après la reddition de l’Allemagne à Reims le 7 mai à 02h41 du matin. Ce conflit a été la cause d’environ 50 millions de morts à travers la planète, dont une très grande partie de civiles.

A Valigny, tous les ans, cette cérémonie est l’occasion de se retrouver dans le recueillement. Après un défilé depuis la mairie, et les discours du Maire et du représentant des anciens combattants, une gerbe confectionnée par les enfants de notre école a été déposée. La cérémonie s’est achevée par une minute de silence.

Aujourd’hui le 8 mai est là aussi pour nous rappeler la chance que nous avons de vivre dans une Europe en paix, et que nous en sommes tous les garants. Il y a tant de populations à travers la planète qui envient cet espace européen de 511 millions d’habitants vivant en harmonie et en paix!

1 14 15 16 17