Category Archives: Municipalité

Etude sur les territoires ruraux

Familles Rurales publie son étude "Les territoires ruraux : perceptions et réalités de vie"

Etude sur les territoires ruraux

Familles Rurales, fort de ses 160 000 familles adhérentes et de ses 2 200 associations implantées dans les territoires ruraux et périurbains, a voulu objectiver – après un an de crise sanitaire – les représentations des français sur le monde rural, comprendre les conditions de son développement et son rôle dans les transitions écologique et numérique à l’œuvre et mieux appréhender les attentes de ses habitants.

La volonté de penser et consommer local, la prise de conscience écologique, l’expérience du télétravail donnent un rôle majeur aux territoires ruraux, acteurs- clefs d’un nouveau modèle de développement durable et répondant aux aspirations de la société. Le réarmement des territoires et le soutien à la vie associative qui les anime, doivent être une priorité, avec une mobilisation gouvernementale forte pour préparer l’après crise et accompagner les transitions à l’œuvre, souligne Dominique Marmier, président de Familles Rurales.

LES FAITS MARQUANTS

–    Désirs de campagne 

La bonne image associée au monde rural se renforce et se diffuse au sein de l’opinion
•    94% (+9 points) du grand public considèrent que le monde rural gagnerait à être mieux connu et 92% (+20 points) qu’il est agréable à vivre.
•    72% ont la sensation que le monde rural connaît un renouveau, (+29 points)
•    Les ruraux semblent très heureux de leur lieu vie : 97% estiment qu’il est préférable de vivre à la campagne et 63% d’y vivre et d’y travailler.
•    La qualité de vie (71% du grand public ; 75% des ruraux), le calme (55% ; 60%) et le contact avec la nature (43%, -2 points ; 51%) sont clairement identifiés comme les atouts du monde rural.

–    A la recherche de services publics 

En dépit de cette image positive, des faiblesses demeurent et la nécessité d’agir en faveur de la ruralité ne faiblit pas
•    Le déficit de services publics est le principal frein identifié par le grand public pour s’installer en zone rurale (64%)…
•     … et la situation sur place ne semble pas s’améliorer : 52% des ruraux considèrent que leur commune ne bénéficie pas de l’action des pouvoirs publics (contre seulement 27% pour l’ensemble des Français).
•    Sans surprise, les priorités d’actions pour l’avenir du monde rural concernent ces mêmes services publics : la lutte contre la désertification médicale (52%), scolaire (37%) ou le manque de services sociaux (34%).

–    La nécessité de « penser local »

•    35% du grand public déclarent vouloir s’engager plus dans la vie locale.
•    30% affirment privilégier aujourd’hui davantage la consommation de produits locaux et made in France et 74% seraient prêts à payer plus cher un produit fait en France.
•    93% attachent de l’importance à la relocalisation de la production industrielle sur le territoire national.

–    Fracture numérique
Confinement et télétravail comme révélateurs de la fracture numérique
•    Près d’un tiers des ruraux (28%) ont connu des problèmes de connexion Internet durant le confinement (vs 22% du grand public).
•    28% des ruraux en activité ont expérimenté le télétravail durant le confinement (vs 40% des actifs). 58% souhaitent pouvoir continuer à télé-travailler.
•    L’installation d’espaces de coworking en milieu rural fait consensus auprès du grand public (82%) comme des ruraux (80%), 29% seraient intéressés d’en bénéficier.
•    A l’inverse, le développement de la 5G questionne (respectivement 65% et 62%).

Etude sur les territoires ruraux - Familles Rurales publie son étude 2021 "Territoires ruraux : perceptions et réalités de vie"

Je télécharge l’étude complète en cliquant sur le lien suivant :

Etude complète en PDF

Je télécharge la synthèse en cliquant sur le lien suivant :

Synthèse de l’étude

Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : Familles rurales

Bulletins N°82/83 COVID19 préfecture

Dernières Instructions Préfectorales en date des 6 et 7 avril 2021

Bulletins N°82/83 COVID19 préfecture

BULLETIN N° 83 – MERCREDI 7 AVRIL 2021

1 – Interdiction de brocantes, braderies, vide-greniers et ventes au déballage

Compte-tenu de la dégradation de la situation sanitaire actuelle au niveau national et départemental et de la nature de ces rassemblements, propice à favoriser les risques de contagion, un arrêté préfectoral interdit l’organisation de brocantes, braderies, vide-greniers et ventes au déballage, sur l’ensemble du département, jusqu’au lundi 3 mai 2021. Ce document est consultable ici.

2 – Accueil des enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire

La liste des pôles d’accueils pour les enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire pour la semaine du 6 au 9 avril a été mise à jour. Cette liste comprend les sites pour l’accueil scolaire et périscolaire. Vous pouvez consulter cette liste en cliquant ici.

3 – Mode d’accueil du jeune enfant

Vous trouverez, ci-dessous, le guide d’accueil du jeune enfant et des enfants de 0 à 3 ans de professionnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

Guide d’accueil des jeunes enfants

 

Situation sanitaire

Voici les informations sur la situation sanitaire du département :

  • Taux d’incidence
    • Département de l’Allier : 255,6
    • Région Auvergne / Rhône Alpes : 399,1
    • France : 402,5
  • Taux de positivité
    • Département de l’Allier : 6,6
    • Région Auvergne / Rhône Alpes : 8
    • France : 7,5

 

 

BULLETIN N° 82 – MARDI 6 AVRIL 2021

Le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire a été modifié par le décret n°2021-384 du 2 avril 2021.
Vous trouverez, ci-dessous, les principales modifications :

1 – Vente et consommation d’alcool

La vente à emporter de boissons alcoolisées est interdite sur la voie publique. De plus, il est également interdit pour un établissement de type N (bars, restaurants) de vendre des boissons alcoolisées à emporter.

La consommation d’alcool sur les voies et espaces publics est également interdite sur l’ensemble du département. Vous pouvez consulter ici l’arrêté préfectoral portant interdiction de vente de boissons alcoolisées à consommer sur place et de consommation d’alcool sur la voie publique.

2 – Marchés

Dans les marchés couverts ou ouverts, seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d’espèces fruitières ou légumières sont autorisés. Les marchés non alimentaires sont donc interdits.

Les surfaces qui doivent être réservées pour les clients des marchés sont de 4m2 par personne dans les marchés ouverts et 8 m2 par personne dans les marchés couverts.

3 -Commerces

Vous trouverez ci-dessous, la liste détaillée des commerces autorisés à ouvrir dans la limite des horaires du couvre-feu en vigueur :

  • les magasins d’alimentation générale et les supérettes peuvent accueillir du public pour l’ensemble de leurs activités ;
  • les magasins multi-commerces, les supermarchés, les hypermarchés et les autres magasins de vente d’une surface de plus de 400 m2 ne peuvent accueillir du public que pour les activités alimentaires et pour la vente de produits de toilette, d’hygiène, d’entretien et de produits de puériculture ;
  • entretien, réparation et contrôle technique de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles ;commerce d’équipements automobiles ;
  • commerce et réparation de motocycles et cycles ;
  • fourniture nécessaire aux exploitations agricoles ;
  • commerce de détail de produits surgelés ;
  • commerce de détail de livres ;
  • commerce de détail d’enregistrements musicaux et vidéos ;
  • commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé ;
  • boulangerie et boulangerie-pâtisserie ;
  • commerce de détail de boissons en magasin spécialisé ;
  • autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé, boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, et équipements sanitaires ouverts aux usagers de la route ;
  • commerce de détail d’équipements de l’information et de la communication en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de matériaux et équipements de construction, quincaillerie, peintures, bois, métaux et verres en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de textiles en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé ;
  • commerces de détail d’optique ;
  • commerces de plantes, fleurs, graines, engrais, semences, plants d’espèces fruitières ou légumières, animaux de compagnie et aliments pour ces animaux en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail alimentaire sur éventaires sous réserve, lorsqu’ils sont installés sur un marché, des dispositions de l’article 38 ;
  • commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé ;
  • location et location-bail de véhicules automobiles ;
  • location et location-bail d’autres machines, équipements et biens ;
  • location et location-bail de machines et équipements agricoles ;
  • location et location-bail de machines et équipements pour la construction ;
  • réparation d’ordinateurs et de biens personnels et domestiques ;
  • réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication ;
  • réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques ;
  • réparation d’équipements de communication ;
  • blanchisserie-teinturerie ;
  • blanchisserie-teinturerie de gros ;
  • blanchisserie-teinturerie de détail ;
  • activités financières et d’assurance ;
  • commerce de gros ;
  • garde-meubles ;
  • services de coiffure ;
  • services de réparation et entretien d’instruments de musique ;
  • commerces de véhicules automobiles et de machines agricoles sur rendez-vous ;
  • commerce de détail de cacao, chocolats et produits de confiserie.

Pour les commerces fermés, le « click & collect » reste une possibilité en journée.

4 – Accueil d’enfants scolarisés

Un dispositif d’accueil à l’école pour les enfants de moins de 16 ans dont les parents sont des personnels indispensables à la gestion de l’épidémie a été mis en place par les services de l’éducation nationale. La liste des professionnels dits « prioritaires » concernés est la suivante :

  • Tous les personnels des établissements de santé ;
  • Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;
  • Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie et les ambulanciers;
  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;
  •  Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;
  • Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;
  •   Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil ;
  • Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, sapeurs-pompiers professionnels, policiers municipaux, surveillants de la pénitentiaire)

La liste des établissements scolaires et périscolaires du département de l’Allier proposant un accueil est consultable à l’adresse suivante : http://www.allier.gouv.fr/la-covid-19-dans-l-allier-a3067.html

Les enfants ne peuvent être acceptés par les structures que sur présentation d’un justificatif (carte professionnelle, bulletin de salaire) accompagné d’une attestation sur l’honneur.

5 – Accueil des jeunes enfants

L’accueil des jeunes enfants de moins de 6 ans dans les crèches est suspendu jusqu’au 25 avril.

Seules, les structures suivantes sont admises à accueillir des enfants :

– structures attachés à des établissements de santé, sociaux ou médico-sociaux ;
– micro-crèches ;
– crèches pouvant accueillir uniquement les enfants dont les parents sont des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

De même, les accueils collectifs de mineurs ne peuvent uniquement accueillir que des enfants de moins de 16 ans dont les parents sont des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

Les services de la caisse d’allocations familiales (CAF) de l’Allier assure la mise en relation entre les demandeurs et les offres de garde. Un questionnaire disponible sur le site monenfant.fr permet aux parents qui n’ont trouvé aucune solution de garde d’indiquer leurs besoins d’accueil.

6 – Rassemblements

Tout rassemblement de plus de 6 personnes sur la voie publique demeure interdit. Les regroupements de personnes feront l’objet de verbalisation par les forces de l’ordre.

7 – Établissements sportifs couverts et de plein air

les établissements de type X (établissements sportifs couverts) et de type PA (plein air) ne peuvent accueillir du public à l’exception :

  •   pour les établissements de type X :
    •   des activités (ni physiques, ni sportives) encadrées à destination exclusive des enfants de moins de 16 ans dont les parents sont des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire
  •   pour les établissements de type PA :
    •   des activités physiques et sportives encadrées à destination exclusive des enfants de moins de 16 ans dont les parents sont des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire
    •   des activités physiques et sportives des personnes mineures ainsi que des personnes majeures à l’exception des sports collectifs et de combat. Une distanciation physique de deux mètres doit être respectée. Les personnes doivent résider dans un rayon de 10 km   autour de l’établissement de plein air.

8 – Attestation de déplacement dérogatoire

Vous trouverez, ci-dessous, l’attestation de déplacement dérogatoire à renseigner pour tout déplacement pendant et en dehors des horaires du couvre-feu (elle peut être remplacée par un justificatif de domicile pour les déplacements dans un rayon de 10 km autour de son lieu de résidence).

Attestation de déplacement dérogatoire

Situation sanitaire

Voici les informations sur la situation sanitaire du département :

  • Taux d’incidence
    • Département de l’Allier : 262,6
    • Région Auvergne / Rhône Alpes : 399,2
    • France : 404,9
  • Taux de positivité
    • Département de l’Allier : 6,7
    • Région Auvergne / Rhône Alpes : 8,1
    • France : 7,7
Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : Préfecture de l'Allier

Note d’information 2021 de l’Agence de l’Eau

L’agence de l’eau redistribue l’argent des redevances en finançant des actions prioritaires pour la protection de l’eau et de la biodiversité.

Note d’information 2021 de l’Agence de l’Eau

L’article L.2224-5 du code général des collectivités territoriales, modifié par la loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 – art.31, impose au maire ou président de l’établissement public de coopération intercommunale de joindre à son rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d’eau potable et d’assainissement la note d’information de l’agence de l’eau sur les redevances figurant sur la facture d’eau des abonnés et sur la réalisation de son programme d’intervention.

A ce titre, veuillez trouver ci-joint la « note d’information 2021 » établie sur la base de l’activité 2020.
Cette note rappelle le prix moyen de l’eau sur le bassin Loire-Bretagne selon les dernières données disponibles.

L’agence de l’eau redistribue l’argent des redevances en finançant des actions prioritaires pour la protection de l’eau et de la biodiversité. En 2020, l’agence a perçu 353 millions d’euros de redevances, dont 273 millions d’euros en provenance de la facture d’eau. Ces chiffres témoignent de l’importance de la contribution de chaque habitant du bassin aux concours financiers que l’agence de l’eau apporte aux personnes publiques pour la gestion équilibrée des ressources en eau et des milieux aquatiques.

<- Cliquez sur les photos ci-jointes pour zoomer

Je télécharge le document au format PDF en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.valigny.fr/wp-content/uploads/2021/04/PUBLI_RapportMaires2021-WEB.pdf

 

Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : Agence de l'eau

France Relance bulletin N°26

Mesures mises en place par l’État, les collectivités et les chambres consulaires pour soutenir les entreprises du département.

France Relance bulletin N°26

Dans le cadre de la crise sanitaire, ce bulletin mets en lumière les mesures mises en place par l’État, les collectivités et les chambres consulaires pour soutenir les entreprises du département.

Le dossier de presse du plan de relance est disponible via le lien : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/plan-de-relance/dossier-presse-plan-relance.pdf.
L’ensemble des éléments liés au plan de relance sont également disponible sur le site : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance
Contacts :

– CCI 03 :

entreprise@allier.cci.fr

– CMA 03 :

entreprises@cma-allier.fr

– ARAE :

https://auvergnerhonealpes-entreprises.fr/contact-covid

– Direccte :

[ara-ud03.direction@direccte.gouv.fr]ara-ud03.direction@direccte.gouv.fr

 Transformation numérique des TPE et des PME : résultats du 1er appel à projets

Dans le cadre de France Relance et de l’initiative France Num, des appels à projets ont été mis en œuvre pour sélectionner des groupements d’opérateurs capables d’organiser et de déployer des formations au numérique pour des TPE et des PME. Le premier appel à projets, lancé le 18 janvier dernier, a permis de retenir neuf groupements d’opérateurs parmi 75 dossiers déposés.

Les groupements d’acteurs ont été retenus pour leur capacité à cibler des petites entreprises. Celle-ci s’inscrit dans une logique de mise en réseau et entend proposer des formats d’accompagnements adaptés aux besoins transverses ou plus spécifiques à certains secteurs d’activité. 

Avec ce premier appel à projets, ce sont près de 18 000 entreprises qui pourront suivre des formations adaptées à leurs besoins, financées par France relance. Elles pourront notamment bénéficier de formations leur permettant :

·         d’améliorer leur référencement en ligne,

·         de créer un site vitrine,

·         de mieux communiquer avec leurs clients,

·         de numériser la gestion de leur facturation,

·         de sécuriser les données de leur entreprise.

L’accès aux calendriers de formation :

Les TPE et les PME auront accès aux calendriers de formation et aux thèmes des accompagnements proposés en se rendant sur France Num et de Bpifrance d’ici la fin du mois d’avril. Les lauréats communiqueront sur :

·         les thèmes de formation précis,

·         les dates des sessions organisées.

Les entreprises désireuses de participer sont invitées à se rapprocher de l’un des 9 groupements retenus.

Un second appel à projets ouvert jusqu’au 30 avril 2021

Un second appel à projets est désormais ouvert jusqu’au 30 avril 2021. L’objectif de cet appel à projets reste le même que pour le premier. Piloté par la direction générale des Entreprises, cet appel à projets sélectionnera d’autres groupements d’opérateurs intervenant à l‘échelle nationale, locale ou sectorielle, qui seront capables d’identifier et de susciter de l’intérêt de TPE et de PME éloignées du numérique. Chaque opérateur devra proposer une méthode d’accompagnement spécifique pour au moins 1 500 TPE et PME. Les projets lauréats seront notifiés début juin.

Accédez au cahier des charges de l’appel à projets et au dossier de candidature

Communiqué France Relance – résultats du premier appel à projets visant à renforcer l’accompagnement des TPE et des PME dans leur transformation numérique

 Fonds de solidarité : mise en place du dispositif des « coûts fixes »

Le décret n°2021-310 du 24 mars 2021 met en place un dispositif d’aide visant à soutenir les entreprises ayant un niveau de charges fixes élevé et ayant subi une perte de chiffre d’affaires significative à la suite de la crise sanitaire et des mesures de restriction mises en œuvre pour endiguer la progression de l’épidémie.

1 – Périodicité des demandes

  • – Période d’éligibilité : janvier – février 2021, demande à réaliser à compter d’avril.
  • – Période d’éligibilité : mars – avril 2021, demande à réaliser à compter de mai.
  • – Période d’éligibilité : mai – juin 2021, demande à réaliser à compter de juillet.

2 – Conditions d’éligibilité

→ Tableau des conditions d’éligibilité ci-contre

3 – Démarche

  • Les demandes doivent être réalisées dans un délai de 15 jours après le versement de l’aide du fonds de solidarité pour les mois concernés par la demande.
  • La demande d’aide doit être réalisée dans l’espace professionnel sur impots.gouv.fr selon le chemin suivant : messagerie > écrire > demandes générales > Je demande l’aide « coûts fixes ».
  • Le calcul du montant de l’aide doit obligatoirement être réalisé par un Expert-comptable.
  • Les justificatifs suivants doivent être fournis lors du dépôt de la demande :

– Attestation de l’expert-comptable

– Déclaration sur l’honneur de l’entreprise attestant qu’elle remplit les conditions d’éligibilité

– Les balances comptables 2021 et 2019 des mois demandés

– Le calcul de l’EBE

NB : Les sociétés exerçant l’activité principale de holding ne sont pas éligibles

Mise en ligne : Francis Leblanc 

Crédit texte : Préfecture de l'Allier

Vaccination salle des fêtes de Hérisson

Ouverture à partir du 16 avril tous les vendredis de 9h à 17 h sans interruption.

Vaccination salle des fêtes de Hérisson

Suite à la demande de l’ARS, la commune de Hérisson, accompagnée par la Communauté de Communes du Pays de Tronçais, s’est portée volontaire pour accueillir un centre de vaccination annexe au centre Athanor de Montluçon.

Installé à l’espace Jacques Gaulme (salle des fêtes) 21 quai de l’Aumance, ce centre sera doté de 2 lignes vaccinales permettant de vacciner 80 personnes par jour avec le vaccin Pfizer.

Campagne de vaccination situation au 18/02/2021 - Synthèse des informations qui nous ont été communiquées par le ministère de la santé

Il sera ouvert aux publics suivants : personnes âgées de 70 ans et plus, personnes vulnérables à très haut risque de forme grave de moins de 70 ans avec prescription du médecin traitant, personnes de 50 à 54 ans avec comorbidité à risque de forme grave, professionnels de la santé, du secteur médico-social et aides à domicile au service de personnes handicapées.

Ouverture à partir du 16 avril tous les vendredis de 9h à 17h sans interruption.

La vaccination se fera uniquement sur rendez-vous via la plateforme Doctolib : Doctolib : Prenez rendez-vous en ligne chez un professionnel de santé

Les mairies pourront aider à la prise de rendez-vous en inscrivant directement les personnes sur la plateforme ou en transmettant par mail une liste des demandeurs  avec leur coordonnées (nom / prénom / date de naissance / numéro de téléphone / mail) au Docteur Marie-Christine Beaufrère : mcbeaufrere@gmail.com

 

Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : Communauté de communes du Pays de Tronçais

Grande enquête territoriale sur nos paysages

Questionnaire Plan Paysage "Vallée du Cher et Combraille Bourbonnaise"

Grande enquête territoriale sur nos paysages

Quels sont les paysages que nous aimons ? Quels paysages voulons-nous transmettre aux générations futures? Comment les préserver ou les construire ensemble ?

Ces questions sont au cœur de la démarche du Plan Paysage de la Vallée du Cher et de la Combraille Bourbonnaise. L’équipe qui mène le Plan Paysage vous invite à y participer jusqu’au 10 avril 2021, via un questionnaire en ligne.

Racontez-nous vos paysages !

Les paysages sont déterminants pour notre qualité de vie ainsi que pour le tourisme territorial. Soyez nombreux à donner votre avis en participant au questionnaire ci-dessous. Votre avis est important !

Je réponds au questionnaire

 

Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : PETR de la Vallée de Montluçon et du Cher

Organisation de l’action sociale de la CAF

La CAF se réorganise pour un meilleur service

Organisation de l’action sociale de la CAF

Le service d’Action sociale de la CAF Allier a adapté son organisation au 1er janvier 2021 afin de mieux répondre aux enjeux de territorialisation.

Vous trouverez dans le document ci-dessous « Organisation de l’Action sociale » les contacts par territoire :
·        Chargé (e)s de Conseil et de Développement
·        Travailleurs sociaux
·        Référents techniques des services de production (AFC et AFI)

Votre contact CAF Allier pour le Pays de Tronçais

Aperçu de l’image

 

Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : CAF Allier

Education Physique et de Gymnastique Volontaire de l’Allier

Le comité départemental EPGV (Education Physique et de Gymnastique Volontaire) propose le programme Activités Physiques Adaptées

Education Physique et de Gymnastique Volontaire de l’Allier

Vous savez tous et toutes qu’une activité physique régulière est essentielle dans la prévention et le traitement du diabète. Elle diminue le taux de glycémie, fait baisser la pression artérielle et favorise la perte de poids. La pratique d’un sport peut venir en complément d’un traitement médical et d’un rééquilibrage alimentaire.

C’est dans ce cadre que le comité départemental EPGV (Education Physique et de Gymnastique Volontaire) de l’Allier propose le programme APA (Activités Physiques Adaptées) qui intègre la prise en charge des personnes souffrant de diabète ou en surpoids sur 4 sites du département :

  • MOULINS : Mardi 15h30/16h30 et jeudi 11h15/12h15 : salle des capucines (16, allée des Pyracanthas, Nomazy) – Marche : Mercredi 9h30/10h30 – CONTACT : Ericka MAYET 06 70 06 67 56
  • VICHY : Vendredi 14h/15h : Centre Loisirs Barjavel – Marche : Lundi 10h15/11h30 – CONTACT : Nadine COPPIN 06 73 01 08 17
  • DÉSERTINES : Mardi et jeudi 9h/10h : salle Georges Sand (rue Voltaire) – Acti’march : Mercredi 9h/10h – CONTACT : Michelle SARANOFF 06 74 59 90 29
  • ST POURCAIN/SIOULE : Lundi 11h/12h et vendredi 9h30/10h30 : salle de l’Alcazar (Avenue Pasteur) – Marche : Mercredi 9h30/10h30 – CONTACT : Ericka MAYET 06 70 06 67 56

Il débute par une rencontre avec l’éducatrice sportive formée spécifiquement à l’encadrement de ce programme.

Un entretien lui permet d’adapter le contenu des séances en fonction :

–          Des contre-indications médicales potentielles

–          Des expériences antérieures de pratiques sportives

–          Du niveau de pratique actuel

–          Des capacités de la personne via des tests physiques (équilibre, force, souplesse…)

Une prescription médicale (disponible sur demande auprès de l’animatrice si besoin) est OBLIGATOIRE pour intégrer ce programme.

Nous vous incitons vivement à prendre contact avec l’EPGV pour intégrer ces programmes si bénéfiques pour votre santé.

Je télécharge la plaquette au format PDF en cliquant sur le lien ci-dessous :

Plaquette EPGV 03

Où trouver un club de gymnastique dans l’Allier – cliquez

 

Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : EPGV03

Bulletin N°81 COVID19 préfecture

Dernières Instructions Préfectorales en date du 16 mars 2021

Bulletin N°81 COVID19 préfecture

1 – EHPAD : les sorties en famille et activités extérieures de nouveau possible

Pour un meilleur retour à la vie sociale dans les Éhpad, le ministère de la Santé a précisé de nouvelles recommandations à destination des directeurs d’Éhpad.

Pour les résidents qui ne sont ni cas confirmés, ni cas contact à risque, il est désormais possible d’envisager :

  • des visites en chambre par les autres résidents, les familles ou amis, les professionnels extérieurs à condition toujours de présenter un test négatif (dépistage par test RT-PCR 72 heures avant la visite ou par test antigénique en pharmacie dans la journée de la visite ou sur place quand c’est possible) ou une attestation de vaccination ;
  • des promenades aux alentours de l’Éhpad ;
  • des promenades en espaces extérieurs de l’Éhpad ;
  • des sorties dans la famille, sauf dans les zones où un confinement local est en vigueur ;
  • des repas pris en petits groupes ;

L’efficacité de la vaccination permet d’autoriser les sorties pour les résidents d’EHPAD disposant d’un schéma vaccinal complet validé, à savoir au moins deux semaines après la 2ème injection de vaccin.

Il est rappelé qu’il faut absolument continuer à respecter les gestes barrière dans tous les cas.

Les assouplissements aux recommandations :

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/ehpad-les-recommandations-pour-un-retour-progressif-a-la-vie-sociale

2 – Protocole sanitaire éducation nationale

Les règles de contact-tracing en milieu scolaire ont été renforcées depuis début février, en lien avec les autorités sanitaires, dans le contexte de la circulation des variants du virus :

  • en maternelle : l’apparition d’1 seul cas dans la classe implique que tous les élèves sont désormais considérés comme cas contacts (parce qu’ils ne portent pas de masque), et conduit à la fermeture de la classe;
  • à l’école élémentaire, en collège et en lycée : la classe est automatiquement fermée dès que 3 cas confirmés sont identifiés.

Les règles sont renforcées lorsqu’il s’agit de variants sud-africain ou brésilien :

  • l’apparition d’1 seul cas confirmé parmi les élèves, de même que l’identification d’1 élève vivant au foyer d’1 cas confirmé, implique la fermeture immédiate et automatique de la classe concernée (indépendamment du respect ou non du port du masque ou encore de la distanciation)

Ce renforcement du contact-tracing s’inscrit dans le contexte d’une forte limitation des situations susceptibles de générer des contacts à risque : suspension des activités physiques et sportives en milieu clos et augmentation de la distanciation pendant les temps de restauration.

Vous trouverez ci-joint le protocole relatif au fonctionnement des écoles et établissements scolaires, ainsi que la fiche qui doit guider l’organisation de la restauration scolaire.

Relais routiers

Dans le cadre de la dérogation prévue par l’article 40 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020,  7 relais routiers sont autorisés à ouvrir dans le département :

  • Aire des Vérités, ZAC les prés de la grande route,  03120 LAPALISSE ;
  • Aire des Vérités,  Technopôle de la Loue, sortie 37,  03410 SAINT-VICTOR ;
  • Centre routier,  ZI les gris,  03400 TOULON-SUR-ALLIER ;
  • Le relais « C La Pause », Le Bourg, 03390 SAINT MARCEL EN MURAT ;
  • Le relais du lieu-dit « Le Bon Coin », 03500 CESSET ;
  • Le relais de deux chaises, 56 route grand chemin, 03240 DEUX-CHAISES ;
  • Le relais des Lilas, RD2009, 03110 BROUT-VERNET

Ils sont autorisés à accueillir les routiers, les personnes travaillant dans le BTP et travailleurs extérieurs, sur présentation de leur carte professionnelle.

Situation sanitaire

Voici les informations sur la situation sanitaire du département :

  • Taux d’incidence
    • Département de l’Allier : 147
    • Région Auvergne / Rhône Alpes : 204,1
    • France : 243,9
  • Taux de positivité
    • Département de l’Allier : 5,6
    • Région Auvergne / Rhône Alpes : 6,7
    • France : 7,4
Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : Préfecture de l'Allier
1 2 3 18