Campagne de vaccination situation au 27/05/2021

Dernière mise à jour le 28 mai 2021 par Francis Leblanc

Depuis le début de la campagne de vaccination : un peu plus de 34 200 000 d’injections ont été réalisées (en cumulant première et deuxième injections)

Campagne de vaccination situation au 27/05/2021

Indicateurs de suivi de la campagne vaccinale

Quelques chiffres au 27 mai 2021 :

·      Au total depuis le début de la campagne de vaccination : un peu plus de  34 200 000 d’injections ont été réalisées (en cumulant première et deuxième injections) dont près de 10 102 350 personnes ont reçu les deux injections de vaccin.
– 44% des personnes de plus de 18 ans ont reçu au moins une injection de vaccin.
– 67% des personnes âgées de plus de 50 ans ont reçu au moins une injection de vaccin.
– 74% des personnes âgées de plus de 60 ans ont reçu au moins une injection de vaccin.
– 
79% des personnes âgées de plus de 75 ans ont reçu au moins une injection de vaccin.
– 
89% des professionnels et intervenants de santé ont reçu au moins une injection de vaccin.

Le taux d’adhésion générale à la vaccination (population prête à se faire vacciner, y compris les gens déjà vaccinés) est de 76%.

Stratégie vaccinale

– Depuis le 24 mai, la vaccination a été ouverte, sans critère d’âge, à près de 7 millions de professionnels supplémentaires (professeurs des écoles, ATSEM, professionnels petite enfance, gendarmes, conducteurs de bus…). Pour ces professionnels, les ARS ont incité les centres de vaccinations à prévoir des créneaux horaires dédiés, elles ont réservé des lignes de vaccination voire orienté ces professionnels vers un centre de vaccination du département dédié à la vaccination des personnes prioritaires.

– A partir du 31 mai : ouverture de la vaccination à l’ensemble des français de plus de 18 ans.

Vaccination des populations en situation de précarité

– Depuis le 21 mai, la vaccination est ouverte à toute la population adulte en situation de précarité. Une instruction du ministère de l’Intérieur et du ministère de la Santé (que nous vous ferons parvenir prochainement) précise que cette vaccination est notamment organisée par les associations, les collectivités locales, les préfets et les caisses de sécurité sociale. L’objectif est d’informer, de sensibiliser et de vacciner les publics précaires.

– L’instruction ne définit pas les publics précaires, cela est laissé à la libre appréciation des territoires.

– Des dispositifs tels que l’accompagnement à la prise de rendez-vous, l’accompagnement physique sur le lieu de vaccination ou encore le déploiement d’équipes mobiles de vaccination sont mis en place.

– Les premiers retours (notamment des régions Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur) sont jugés assez positifs par le ministère de la Santé qui indique que les personnes en situation de très grande précarité n’ont pas une hésitation vaccinale aussi importante que ce qui était anticipé.

– La difficulté identifiée par le ministère de la Santé concerne le recensement des indicateurs de suivi de la vaccination des publics précaires. Les ARS expriment leurs besoins en doses de vaccins pour ces publics (Janssen pour les plus de 55 ans et Moderna ou Pfizer pour les moins de 55 ans). Néanmoins, dans la mesure où ces publics sont assez dispersés et que leur vaccination se fait avec plusieurs types de vaccins, il est difficile de disposer de données de suivi fiables. Un groupe de travail a été lancé par le ministère de la Santé et la CNAM.

Consommation et approvisionnement

JANSSEN : Le portail de télé commandes a été ouvert cette semaine aux pharmaciens (possibilité de commander 2 flacons), aux médecins, aux infirmiers et aux sages-femmes (possibilité de commander 1 flacon pour chacune de ces professions).

43 000 flacons ont été commandés cette semaine et seront livrés la semaine prochaine.

Le taux de consommation pour ce vaccin est de 27%, 430 000 doses sont en stock.

PFIZER : Le taux de consommation pour ce vaccin est de 90%.

MODERNA : Le portail des télé commandes a été ouvert cette semaine aux pharmaciens (possibilité de commander 2 flacons de 10 vaccins) et aux médecins (possibilité de commander 1 flacon de 10 vaccins). 50 000 flacons ont été commandés Les livraisons interviendront en officine la semaine prochaine.

Le taux de consommation pour ce vaccin est de 80%, 800 000 doses sont en stock.

ASTRAZENECA : Le portail de télé commandes a été ouvert cette semaine aux pharmaciens (possibilité de commander 2 flacons), aux médecins, aux infirmiers et aux sages-femmes (possibilité de commander 1 flacon pour chacune de ces professions). 38 000 flacons ont été commandés.

Le taux de consommation pour ce vaccin est de 58%, 3 800 000 doses sont en stock.

Anticipation de la période estivale

– Le ministère de la santé a peu de visibilité sur les volumes de doses qui seront disponibles cet été. Il est en attente de données de la part des différents industriels.

– L’objectif, pour le ministère de la Santé, reste de limiter le « nomadisme vaccinal » et de privilégier le fait que les injections de la première et de la seconde injection aient lieu au même endroit. Il pourra, néanmoins, être accepté une vaccination sur le lieu de vacances. Différentes alertes seront faites sur les plateformes de réservation en ligne visant à indiquer aux personnes si l’injection de la seconde dose interviendra pendant l’été ou si deux rendez-vous ont été pris pour la seconde injection (l’un à l’endroit de la première injection et l’autre sur le lieu de vacances)…

– Les régions seront incitées à prévoir des dispositifs de vaccination éphémères pour aller au plus proche de la population.

– Des plans de continuité d’activité sont actuellement en cours d’élaboration afin de maintenir l’activité des centres de vaccination cet été. Le ministère de la Santé identifie plusieurs difficultés sur lesquelles il travaille : remplacer les personnels administratifs ; limiter « l’effet attractif », en terme de rémunération des centres de vaccination, pour les professionnels de santé afin de limiter les conséquences pour les autres structures de soins du territoire ; anticiper la démobilisation des SDIS de la campagne de vaccination dans la mesure où ils seront prochainement fortement mobilisés par la gestion des incendies de l’été.

Le ministère de la Santé identifie, par ailleurs, plusieurs axes de travail sur des chantiers qui interviendront pendant la période estivale ou à la rentrée 2021 : primo vaccination des 16-18 puis des 12-15 ans et rappel de la vaccination des personnes vulnérables vaccinées au début de l’année.

Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : Association des Maires de France