Une procession à Valigny-le-Monial vers 1900

Dernière mise à jour le 14 février 2016 par Francis Leblanc

Nous voici à Valigny-le-Monial, avant 1914, pour contempler trois clichés rares, qui avaient été confiés au Foyer Rural pour reproduction, il y a pas mal d’années. Ils proviennent de la famille de Mme Zwolinski, et représentent des vues de la procession de la « Bonne Dame » de septembre, la fête patronale de Valigny-le-Monial. On y découvre une mise en scène soignée :

  • En tête un porteur de croix, puis le suisse en grande tenue avec bicorne et bâton.
  • Ensuite les dames, sur deux rangs. La Vierge est portée par quatre femmes, sur un bayart.
  • En queue, le curé, au milieu avec les deux enfants de chœur, qui portent encore la tenue bicolore, et les hommes, sur deux rangs eux aussi, et quelques enfants (les garçons avec les hommes, les filles avec les femmes).

Les photos sont prises vraisemblablement du haut d’une voiture, ce qui explique le léger plongé.

Pour zoomer, merci de cliquer sur les photos !

Ces images datent d’avant 1914, c’est certain, voire autour de 1900, compte tenu des détails vestimentaires. De nombreux éléments sont en effet à signaler :

  • Au niveau du costume, plusieurs hommes portent encore la biaude noire, parfois assez longue. Quelques femmes portent encore la coiffe ou bien la « paillotte », chapeau de paille traditionnel (ce n’est pas le chapeau « à deux bonjours »). Les élégantes, ou les plus jeunes, sont converties à la tenue de ville, avec large chapeau fleuri. On repère un enfant en costume de marin et canotier.
  • Au niveau de la répartition des sexes, surabondance de dames ! Les hommes communient déjà sans doute dans l’un des nombreux bistrots du bourg (10 aubergistes ou cafetiers recensés en 1880…).
  • On reconnaît bien la « maison à la tour », et un peu plus loin on aperçoit le chantier d’un charron autour de la grange de la maison Hammamouche. Il y a un calvaire et un puits sur la place, sans doute comblé depuis longtemps (je n’ai pas entendu parler qu’on l’ait mis à jour lors des récents travaux du bourg).
  • Un parquet de danse est dressé au départ de la route de Lurcy, et ce qui ressemble à une roulotte de forains est visible sur un cliché.
  • Enfin une voiture à deux roues vient compléter le décor. Sans doute est-ce cette forme que l’on appelle « Bourbonnaise ».

Visiblement « La bonne Dame », comme toutes les fêtes patronales de village, était un jour important de la sociabilité locale.

Rédacteur: J.F. « Maxou » Heintzen, que nous remercions pour ce petit retour à l’histoire de notre village.