Un public conquis par ce premier concert de l’Améval

Ce concert est le premier des « Rencontres Musicales de Valigny »

Un public conquis par ce premier concert de l’Améval

Dimanche 22 juillet 2018 – Les bénévoles de l’association des amis de l’église de Valigny (AMEVAL) sont tendus. Ce premier concert, qui a lieu un dimanche bien fourni en manifestations diverses tout autour de Valigny, aura t’il du succès ? A 17 heures, environ quatre-vingts spectateurs assistent au discours de bienvenue du Président de l’association. Pari réussi.

Philippe Duteurtre rappelle que ce concert, le premier des « Rencontres Musicales de Valigny », a pour objet de rassembler des fonds pour aider à l’entretien courant de Notre Dame de Valigny, les gros travaux étant financés par la commune, propriétaire des lieux. C’est ainsi que grâce aux bénévoles de l’Améval, deux statues ont été rénovées, le chemin de croix a été protégé des méfaits de l’humidité, une estrade positionnée sous l’Autel a été fabriquée et un nettoyage régulier des lieux est assuré. D’autres projets sont en cours, comme la réfection des peintures des bas de murs, la nécessité de revoir la sonorisation et surtout la grande ambition de l’automne : le remplacement des verres dépolis des trois ouvertures, entourant le magnifique porche roman, par des vitraux. Il remercie Le Père Riboulet, curé de la Paroisse, ainsi que la municipalité de Valigny pour la mise à disposition de l’église dans le cadre de cet événement.

Ce concert est assuré par les amis musiciens et chanteurs de l’Améval, qui regroupent amateurs et professionnels dans un magnifique mix transgénérationnel. Au programme, des airs traditionnels Bourbonnais exécutés en trio : flûte, cor et vielle à roue ou cornemuse (ou musette du centre). La Valse des chevaux de bois, la Bourrée du Plaix, Scottish, Saucisse lentille, des compositions locales des XIXè et XXè siècle. Un intermède avec des negro spirituals interprétés par les choristes a eu beaucoup de succès avec entre autres « Somebody’s knocking at your door » et « New York state of mind ».

La seconde partie du concert est consacrée à la musique Baroque, des XVIIè et XVIIIè siècles :

  • Trio pour cor, flûte à bec et basse continue de Georg Philipp Telemann (1681 – 1767) –compositeur très prolifique avec près de 6000 œuvres.
  • Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi (1710 – 1736) – créé deux mois avant sa mort, ce chef d’œuvre de la musique sacrée traduit les souffrances de la Vierge Marie affrontant la mise à mort de son fils. L’air admirable du « Stabat Mater Dolorosa »…
  • Sonate pour flûte et basse continue de Domenico Sarri (1679 – 1744) – sonate en quatre parties, lento, allegro, arioso et minuetto.
  • Menuet rondeau de Henry Purcell (1659 – 1695) – compositeur Londonien, surtout connu par son opéra Didon et Enée.
  • Les Sauvages de Jean-Philippe Rameau (1683 – 1764) – cette œuvre est la quatrième entrée de l’opéra-ballet très connu des « Indes galantes ».

Enfin la clôture de ce spectacle a été laissée aux choristes avec trois negro spirituals que toute l’assistance pouvait fredonner. Soon a will be done, Hallelujah et Oh Freedom. Les spectateurs enthousiastes et conquis ont eu droit à un bis.

En fin de concert, les participants ont partagé le verre de l’amitié sur le parvis de l’église. Un grand merci aux musiciens et chanteurs de l’Améval pour cette prestation de très grande qualité, et que nous espérons revoir. Un grand merci aussi aux bénévoles de l’Améval et à leur président Philippe Duteurtre pour la parfaite organisation de cette première (et non la dernière) des « Rencontres Musicales de Valigny ».

Crédit photos : Francis Leblanc - cliquez pour zoomer

Crédit texte : Francis Leblanc