Spectacle de danse classique du 12 juillet 2017

Les stagiaires ont enchaîné plus d’une douzaine de chorégraphies !

Pour la deuxième année consécutive, les élèves du conservatoire de danse classique de Mennecy se sont réunis à Valigny pour un stage de perfectionnement. A l’issue de 4 jours de travail, un spectacle a été proposé le mercredi 12 juillet à la salle polyvalente.

Devant une nombreuse assistance les stagiaires ont enchaîné plus d’une douzaine de chorégraphies offrant ainsi un spectacle de très grande qualité artistique pendant 1h30.

Les professeurs, Véronique Faillet et Christelle Sarikoff ont expliqué tout au long de la représentation les prestations réalisées. Il est à noter qu’une différence d’âge parmi la trentaine de danseurs et danseuses de 8 ans à 25 ans, apportait une émotion toute particulière.

Pour cette seconde session, il fut également proposé aux enfants de Valigny de participer à deux chorégraphies. Sept jeunes filles se sont ainsi exprimées, leur permettant de réaliser une découverte de la danse classique et d’avoir la joie de revêtir quelques beaux tutus. Ils furent tout particulièrement à l’honneur lors de la danse « les anges et les démons ». Le public enchanté réclama par des applaudissements appuyés une deuxième fois ce tableau enjoué et expressif.

Ce spectacle fut aussi l’occasion de découvrir parmi des ballets classiques, quelques beaux tableaux de danse contemporaine. Toujours dans un but d’apprentissage et associée au travail intense durant ces 4 journées de stage, des solos furent présentés, sur la base de créations effectuées durant cette période. Parmi ces exercices, seul en scène,  nous avons remarqué la variation reprise par Marie-Lys Leroux, touchante, originale et poétique. Expression scénique qu’elle venait de réaliser pour l’épreuve optionnelle de danse au bac pour laquelle elle obtient la note de 19/20. La voix posée sur la musique invita le public ravi au final de ce solo par la question : « Et vous quel sera votre rime », étant donné que le thème exprimé était de déclamer que la poésie est la vie et que la vie devrait alors être la poésie !

Comment ne pas finir sur la touche de sensibilité que nous procura le plus jeune des danseurs, un garçon de 8 ans, Cyliam Camsat, bondissant sur scène dans une confiance déjà étonnante. Il évolua avec la légèreté d’une flamme qu’il porte déjà en lui assurément pour cet art de la danse.

Crédit texte : Véronique Faillet - Crédit photos : Mairie de Valigny