Situation de l’Allier au 24 septembre

Dernière mise à jour le 8 octobre 2020 par Francis Leblanc

Réunion avec Madame la Préfète de l'Allier – 24 septembre 2020 - Economie – Covid-19 et entreprises en difficultés

Situation de l’Allier au 24 septembre

Réunion avec Madame la Préfète de l’Allier – 24 septembre 2020 – Economie – Covid-19 et entreprises en difficultés.

1- Point sur la situation sanitaire du département

Le département de l’Allier est cerné par des départements en rouge (Saône-et-Loire, Loire, Puy-deDôme…). La situation se dégrade, mais reste correcte (taux d’incidence en deçà du seuil d’alerte : 37 au 16 septembre, moins de 20 hospitalisation et 2 réa).
Chaque semaine, en préfecture, des réunions sont organisées avec les principaux services concernés.
Education : Un cas positif dans une école, mais tous les cas contacts se sont révélés négatifs. Toutes les classes primaires ont été rouvertes.
Collèges : les cantines et locaux sportifs sont particulièrement suivis.
Entreprises : En cas de problème, l’important, c’est de dire (mieux vaut 7j d’isolement pour une équipe que la fermeture de la totalité de l’entreprise). Objectif : peaufiner les protocoles pour que « la vie continue ».
A noter que le secteur de Vichy semble (depuis le début d’ailleurs) plus touché que le reste du département.
Le respect des gestes barrière (port du masque en particulier) est plus que jamais de mise, mais dans le cadre d’une démarche pragmatique.

Arrêtés préfectoraux de l'Allier

2- Situation économique

La reprise s’est poursuivie en août (avec même un niveau légèrement plus élevé que l’an passé). L’Allier enregistre un taux de reprise de 95 % (contre 90 au niveau AURA) ; le luxe et l’automobile étant en tête, tandis que les entreprises électriques et métallurgiques se présentent plutôt en retrait. En résumé : une certaine résilience qui peut s’expliquer par la configuration de notre industrie locale. En tout état de cause, la reprise économique va suivre un profil en « aile d’oiseau » avec un retour à la normale étalé entre mi-2021 (BTP) et fin 2021 (services). Elle est en outre très disparate selon les secteurs.

Thermalisme : baisse du CA de l’ordre de 50 à 60 %
Le tourisme d’affaires (qui, habituellement, prend le relais du tourisme estival) va vraisemblablement être très impacté cet automne.
Une majeure partie des personnes qui ont perdu leur emploi l’ont retrouvé, mais le nombre de personnes sans aucun emploi a augmenté (+ 1 200 / février). Les offres d’emploi ont diminué et donc le chômage augmente.
Les métiers qui étaient en tension le restent.
Formation : cf. plan spécifique jeunes dans le cadre du plan de relance.
Au global, il faut absolument que les entreprises qui se sentent en difficulté se signalent ;
notamment à l’heure où les charges sociales reviennent à l’ordre du jour. Points d’entrée :
chambres consulaires et mairies.
A ce jour, 60 entreprises sont identifiées en difficulté (dont 20 connues avant la crise).

3- Plan de relance

Des premiers documents sont rédigés (dispositif général, pour secteur agricole, pour l’industrie, …). La logique de cohérence d’action entre les différents acteurs, en liaison avec la préfecture se poursuit.

Boîte à outils dispositifs pour les entreprises en difficulté. Vous pouvez télécharger le document en cliquant ci-dessous :

http://www.valigny.fr/wp-content/uploads/2020/10/Boite-a-outils-Dispositifs-pour-les-entreprises-en-difficulte_Septembre-2020.pdf

 

Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : Préfecture de l'Allier