Projet d’Hydro-dragage partiel de l’étang de Goule

Dernière mise à jour le 29 janvier 2016 par Francis Leblanc

Note importante : cet article est une synthèse du dossier d’étude afférent à un projet d’hydro-dragage partiel de l’étang de Goule déposé par le Conseil Départemental du Cher.

1 Goule en quelques chiffres :

L’étang de Goule a été mis en eau en 1838 sur le lit de l’Auron. Sa superficie est de 95 ha, avec une profondeur qui varie de 6 à 9 mètres en fonction des crues et des étiages pour un volume total d’eau de 3.800.000 m3, dont environ 210.000 m3 estimés de vase. A l’origine, ce plan d’eau était un réservoir destiné à alimenter les entreprises sidérurgiques situées en aval, ainsi que le canal de Berry pour y permettre la navigation à son point le plus haut en été principalement. Son bassin versant s’étend sur environ 35 km². Il est alimenté par plusieurs petits cours d’eau plus ou moins permanents. Ainsi le fonctionnement hydrologique de l’étang de Goule est caractérisé par une forte variation du niveau d’eau durant l’été.

2 Intérêt de l’opération d’hydro-dragage partiel :

C’est une opération d’entretien qui a pour but de :

  • diminuer le comblement de l’étang permettant ainsi de restaurer sa capacité d’eau initiale
  • améliorer la qualité de l’eau par le retrait de sédiments chargés en éléments nutritifs et autres substances
  • diminuer l’eutrophisation : l’augmentation des hauteurs d’eau a pour effet de limiter le réchauffement et la photosynthèse qui, en association avec les apports en éléments nutritifs (azote et phosphore), sont à l’origine des blooms algaux (augmentation relativement rapide de la concentration d’une ou de quelques espèces de phytoplancton dans un système aquatique. Cette augmentation de concentration se traduit généralement par une coloration de l’eau rouge, brun-jaune ou vert).
Hydro-dragage - photo non contractuelle

3 Problèmes constatés :

La base de loisirs de l’étang de Goule est confrontée à la prolifération de cyanobactéries (ou encore algues bleues) ce qui entraîne sa fermeture tous les étés sur des périodes plus ou moins longues, pour des raisons sanitaires (irritations, rougeurs de la peau et des muqueuses, maux de ventre, nausée et vomissements).

La chaleur estivale combinée à la présence de sédiments (vase) et à la diminution de la hauteur d’eau libre, concourent au développement rapide des cyanobactéries.  Ce développement est renforcé par les activités agricoles et le lessivage des terres et en tant que nutriments (élevages, gestion des lisiers et fumiers, occupation des sols, bandes herbeuses et haies, ruissellement …).

L’analyse bathymétrique (mesure de la profondeur d’un plan d’eau par sondage) a permis d’identifier des hauteurs de vase pouvant atteindre 1,5 m par endroit, principalement au nord de l’étang, près de la digue, au niveau de la base nautique et de loisirs.

4 Opération d’hydro-dragage :

L’intérêt de l’hydro-dragage par rapport au curage après vidage de l’étang :

  • de diminuer de 6 fois le volume de boue et ainsi d’éviter dans un souci environnemental le trafic de camions pour évacuer la vase.
  • d’éviter les dégâts environnementaux liés au curage par du matériel lourd
  • d’éviter la perte de poisson et le rempoissonnement
  • de limiter les odeurs nauséabondes.

L’hydro-dragage aura donc lieu au nord de l’étang. Cela consiste en la mise à l’eau d’un porte engin amphibie équipé d’une pompe de dragage d’un débit de 20 m3 par heure.

La vase ainsi pompée est rejetée à l’aide d’un tuyau à plus de 150 mètres, dans un déshydrateur, dont le rôle est de réduire fortement la teneur en eau des vases et de générer des galettes de boue dont la teneur en matières sèches est de 50%. Ces galettes seront alors immédiatement évacuées dans un zone de stockage située en extrémité du terrain à l’est de la zone de loisirs, puis utilisées sur site pour la reconstitution des sols.

5 Planning de l’opération :

  • Rendement maximum: 400 m3/jour
  • Durée du chantier : 17 jours maximum / an
  • Période d’hydro-dragage partiel : décembre 2015/janvier 2016
  • Opération répétée pendant les 4 années suivantes