Opération Rigole de Valigny : 1ère phase réussie.

Dernière mise à jour le 27 septembre 2016 par Francis Leblanc

Ce samedi 24 septembre 14h, 25 bénévoles armés d'outils à main et à moteur se sont attaqué à ce grand chantier

Ce samedi 24 septembre 14h,  25 bénévoles armés d’outils à main et à moteur se sont attaqué à ce grand chantier qui est de remettre en valeur ce patrimoine de la commune de Valigny, la « rigole ».

Un peu d’histoire …

Les travaux commencèrent en 1811, et c’est en 1841, que le canal de Berry connait enfin son tracé actuel à trois branches : Montluçon à Fontblisse  ( 70 km ), Fontblisse à Noyers sur Cher ( 142 km ) et enfin Fontblisse à Marseilles-les-Aubigny ( 49 km ). Ce dernier tronçon a la particularité d’avoir à traverser le bief de partage supérieur des eaux « Cher – Loire » par ce qui est appelé « La tranchée d’Augy« , profonde de 11 mètres sur environ 5 kilomètres. Cette partie haute du canal manquait régulièrement d’eau l’été, bloquant ainsi la circulation des péniches. C’est alors que furent décidées les constructions des réservoirs de Goule en 1842 et celui de Pirot en 1845. Ces deux réservoirs sont interconnectés par un petit canal appelé « Rigole d’intercommunication » et enfin Goule lui-même est relié au canal de Berry par la « Rigole de Lienesse » dont le raccordement au canal de Berry est établi comme son nom l’indique à Lienesse en face du Château.

Le canal de Berry connut son apogée en 1905 avec un tonnage annuel  transporté de plus de 550 000 tonnes.

La concurrence du chemin de fer et puis de la route eurent raison du canal de Berry qui fut déclassé le 3 janvier 1955, année où tout trafic cessa, et la plupart des péniches furent détruites par ordonnance de la préfecture du Cher, d’autres furent enterrées comme ce fut le cas dans le bassin du port de Montluçon.

En 1971, l’étang de Goule fut vendu au département du Cher, celui de l’Allier n’étant pas intéressé, avec tous ses ouvrages d’art, y compris les rigoles.

Enfin en 2012, la commune de Valigny s’est portée acquéreur de la portion de rigole qui traverse son territoire, pour un euro symbolique.

Début du chantier – Nettoyage du pont de la queue de l’étang

Nettoyage de l’écluse et du glacis de la queue de l’étang

Et maintenant …

La rigole totalement abandonnée depuis 1955, a vu la végétation reprendre ses droits, et est devenue quasiment invisible à tout observateur non aguerri. C’est pour cela que le Maire et la municipalité ont décidé d’organiser une journée citoyenne avec pour objectif de nettoyer le premier des quatre tronçons de la rigole, long de 400 mètres entre la queue de l’étang et le sentier de la tuilerie,  et ainsi d’ouvrir un sentier de randonnée qui traversera la commune tout en remettant  en valeur les vannages, glacis et ponts qui en émaillent le parcours.

Journée citoyenne …

Après avoir souhaité la bienvenue à tous les volontaires, Mr le Maire rappelle brièvement les objectifs de cette journée citoyenne : « la restauration de ce petit patrimoine communal est un excellent support pour développer le civisme, le civisme étant le respect du citoyen pour la collectivité. L’objectif est que les habitants s’approprient cet espace public, qu’ils deviennent acteurs plus que consommateurs. Après l’avoir restauré, ils seront plus enclins à le respecter et à le faire respecter. Il faut que chacun se sente plus responsable du domaine public », souligne le premier édile de la commune. « Tout cela conduit vers le mieux vivre ensemble, qui est notre principale motivation en tant que responsable d’une commune ».

Suit un court briefing pour définir les quatre équipes et le rôle de chacune, puis tout le monde s’est rendu sur le site à 14h, afin d’entamer le travail de nettoyage. La météo idéale, la bonne volonté de chacun ont contribué à l’esprit de camaraderie joyeuse qui a animé le chantier cet après-midi du samedi 24 septembre. Au bout de quatre heure de travail, tous pouvaient être satisfaits de la tâche accomplie. Sur les 400 mètres du tronçon, un sentier a été ouvert sur 350 mètres environ, un premier ouvrage d’art a été totalement nettoyé et déblayé, le second étant déjà bien entamé.

Nettoyage du chemin latéral à la rigole entre la queue de l’étang et le chemin de la tuilerie

Début du nettoyage de l’écluse du chemin de la tuilerie

Un apéritif et un repas bien mérités pour les travailleurs !

Pour clore cette journée, la municipalité a offert un apéritif à tous les participants dans la salle polyvalente suivi d’un copieux repas, qui s’est achevé vers 23 heures, dans la satisfaction générale d’avoir passé une journée joignant l’utile à l’agréable. Toutes les personnes présentes à cette première opération, ont affirmé leur volonté de continuer le chantier à l’occasion d’autres journées de ce genre.

Le mieux vivre ensemble, la redécouverte et la mise en valeur d’une partie du patrimoine historique de la commune par ses habitants, étaient parmi les objectifs avoués de cette journée, et ces derniers ont été atteints. Avant de se quitter, Mr le Maire, au nom du Conseil Municipal remercie chaleureusement tous les participants et leur promet qu’une autre journée citoyenne allait être organisée prochainement. Il formule également le souhait que les valignoises et valignois participent en plus grand nombre.

Crédit photos : Francis Leblanc – Cliquez sur les photos pour zoomer