Budget primitif 2017

Vous trouverez ci-dessous le budget primitif pour l’année 2017, voté par le conseil municipal de Valigny lors des délibérations du 7 avril 2017.

Le budget primitif pour l’année 2017 est excédentaire (comme ceux de 2014, 2015 et 2016). En effet la bonne gestion des comptes faite par la municipalité permet, malgré les baisses des dotations de l’état, de provisionner un excédent budgétaire en prévision des travaux prévus fin 2017 et 2018 pour rénover la salle socioculturelle. Et tout cela en gelant, comme nous l’avions promis lors de notre élection ainsi que l’équipe précédente, la part communale des impôts locaux qui n’a pas augmenté depuis 2006.

Pour avoir accès aux valeurs de l’histogramme, passer la souris sur les barres.

Dépenses de fonctionnement

  • Total : 476.708 €

Explications des différentes rubriques :

  • Charges générales : eau, énergie, combustibles, fournitures administratives, entretien terrains, bâtiments, maintenance matériels …
  • Personnel : charges de personnel, salaires et cotisations.
  • Atténuation de produits : versement à la communauté de communes (attributions de compensation) et reversements sur le Fond National de Garantie Individuelle des Ressources.
  • Gestion courante : indemnités des élus, contributions aux organismes de regroupement (SDE03, SIVOM, syndicat d’Ygrande …), subventions aux associations.
  • Charges financières : intérêts sur la dette de la commune.
  • Dépenses imprévues : provision pour dépenses imprévues.
  • Virement à la section investissements : excédent de fonctionnement viré aux investissements.

Recettes de fonctionnement

  • Total : 476.708 €

Explications des différentes rubriques :

  • Excédent reporté : report de l’excédent budgétaire dégagé au cours de l’année 2016.
  • Taxes locales : produit du prélèvement communal des taxes foncières et d’habitation.
  • Autres taxes : taxes sur les pylônes électriques et sur les publicités foncières, fond PIC.
  • Dotations de l’état : essentiellement forfaitaire, solidarité rurale, nationale de péréquation.
  • Recettes courantes : reversement salaires agents communauté de communes et agence postale.
  • Autres produits de gestion courante : revenus sur les immeubles communaux loués.
  • Produits exceptionnels : vente de terrain.

Dépenses d'investissement

  • Total : 815.039 €

Explications des différentes rubriques :

  • Report du déficit 2016 : affectation du résultat 2016.
  • Remboursement des emprunts : capital remboursé en 2017 sur les emprunts contractés.
  • Tables extérieures : achat d’un lot de 10 tables et bancs en complément de l’existant (délibérations du 16/03/2017).
  • Espace citoyen et intergénérationnel : travaux de restructuration de la salle polyvalente actuelle, et extension en neuf.
  • Dépôts et cautionnements reçu : cautions sur la location d’immeubles communaux.

Recettes d'investissement

  • Total : 815.039 €

Explications des différentes rubriques :

  • Virement fonctionnement : report de l’excédent du budget de fonctionnement.
  • Excédent de fonctionnement : excédent de fonctionnement.
  • FCTVA : Remboursement de la TVA de n-2.
  • Autres : Dépôts et cautionnements sur location d’immeubles communaux et réseaux d’assainissement.
  • Subventions espace citoyen : subventions (Etat, région, département et fonds Européens) pour la restructuration de la salle polyvalente actuelle et extension en neuf.
  • Emprunt : emprunt couvrant la part communale sur l’investissement, et pour avance de la TVA.

Etat de la dette communale au 1er janvier 2017 : 

La dette globale de la commune au 1er janvier 2017 s’élevait à: 175.845,00€, soit une dette de 451€ par habitant (la moyenne pour l’Allier était en 2013 de 555€ par habitant – au niveau national, la dette moyenne communale varie entre 250 €/hab pour les communes les moins endettées à 1800 €/hab pour les plus endettées).

A ce jour, la totalité de la dette sera soldée le 1er janvier 2025, avec des annuités allant en décroissant (exemple: annuité 2017 30.123 €, annuité 2020 22.648 € ….).

Nous avons ainsi une capacité de remboursement de la totalité de nos emprunts qui est de moins de deux années. Bien sûr, les chiffres donnés ici seront modifiés avec le projet de restructuration de la salle polyvalente qui nécessitera la négociation d’un nouvel emprunt, justifié en plus par les taux d’intérêts pour le moment très faibles.