Budget

Tout savoir sur le budget de la commune de Valigny

Cliquez sur le bouton correspondant à votre choix

Le budget à Valigny, comment ça marche !

  • tous les ans, au mois de mars, le budget primitif (prévisionnel) pour l’année en cours est préparé par la commission budget de Valigny.
  • le budget primitif doit être voté par le conseil municipal avant le 15 avril, et transmis au représentant de l’Etat dans les quinze jours qui suivent son approbation.
  • le conseil municipal doit voter le compte administratif de l’année précédente établi par l’ordonnateur (niveau communal) ainsi que le compte de gestion de l’année précédente établi par le trésorier (niveau trésor public).  Ces deux comptes qui doivent être en parfaite concordance, établissent de manière définitive la clôture des comptes de la commune de l’année N-1.
  • le conseil municipal doit aussi voter l’affectation des résultats (excédent ou déficit) de l’année N-1.

Quelques précisions complémentaires ...

  • Rappelons qu’une commune n’a pas vocation à accumuler de l’argent. D’ailleurs, elle n’a pas droit à l’ouverture de comptes de placements.
  • C’est ainsi que tout budget excédentaire (ce qui est le cas de Valigny depuis quelques années), concoure à augmenter les fonds propres de la commune. Ces derniers servent alors à financer les besoins en fond de roulement (financement du décalage temporel qui peut exister entre le règlement des dépenses courantes de fonctionnement et la perception des recettes) sans avoir recours à l’utilisation d’une ligne de trésorerie, et tout ou partie des gros projets d’investissement, complétés éventuellement par un emprunt bancaire.
  • Il n’est pas anormal pour une commune de faire appel à l’emprunt pour financer tout ou partie de gros investissements engagés dans le but de développer les infrastructures de la collectivité et ainsi concourir à l’attractivité de son territoire, tout en offrant un certain confort de vie aux administrés. Il est bien évident que les investissement doivent avoir un réel fondement utilitaire, et que le taux d’endettement de la commune doit rester raisonnable et facilement supportable par le budget.