La Saint-Hubert s’est invitée à Valigny le 3 novembre 2017

Ce sont plusieurs centaines de personnes qui ont envahit le centre bourg ce vendredi 3 novembre

La Saint-Hubert s’est invitée à Valigny le 3 novembre 2017.

Ce sont plusieurs centaines de personnes qui ont envahit le centre bourg ce vendredi 3 novembre dès 9h pour y célébrer la Saint-Hubert. A partir de 9h30, la messe a été célébrée par le père Riboulet, curé de la paroisse Saint-Mayeul de Tronçais, devant une assemblée qui faute de place dans l’église Notre-Dame de Valigny, a débordé massivement sur la place.

Ce sont seize sonneurs de trompe de chasse, qui placés dans le cœur de l’église dos à l’assistance comme le veut la tradition, ont accompagné la cérémonie par de nombreux airs, mis très largement en valeur par l’acoustique exceptionnelle du lieu.

Après une homélie très appréciée faisant une large part au bien vivre ensemble, aux vertus de la vie de groupe et de l’écoute des autres, le père Riboulet  a béni la brioche distribuée plus tard lors du vin d’honneur aux participants.

A la sortie de la messe, la bénédiction des équipages a eu lieu sur la place Jeanne-Marie Guyot, mise à disposition par la municipalité pour l’occasion. Le Vautrait de Banassat de René Kleboth, la plus belle meute de chiens courants de race Poitevin en France, selon les spécialistes sur la question, a posé pour les nombreux photographes présents. Puis le Père Riboulet a poursuivi par la bénédiction des chevaux et de l’assistance rassemblés dans le centre bourg.

La matinée s’est achevée par le vin d’honneur offert à tous les participants par Monsieur Kleboth, place de la Mairie. L’équipage s’est ensuite rendu au rond de la cave de la forêt de Tronçais, pour le départ de la chasse au sanglier, accompagné de nombreux suiveurs.

Saint-Hubert né en 658, apparenté à Charles Martel, après une vie monastique, est élu évêque de Liège-Maestricht et Tongres. Il décède en 727 suite à un accident. Il est de notoriété qu’il vivait proche de ses fidèles en forêt, dans les clairières, les villages et sur les rivières. C’est au IXème siècle qu’il devient patron des chasseurs, et il est aussi invoqué pour la protection des chiens et des chevaux, faisant partie des équipages. Sa fête est célébrée le 3 novembre.

Crédit texte et photos : Francis Leblanc - Cliquez pour zoomer