Commémoration du 8 mai 1945

Dernière mise à jour le 9 mai 2016 par Francis Leblanc

Cérémonie du souvenir à Valigny - 8 mai 2016

Crédit photos : Francis Leblanc

Comme tous les ans, Valigny commémore le 8 mai, date de la capitulation allemande marquant la fin de la deuxième guerre mondiale.

Le défilé, parti de la mairie à 11h, a rejoint le monument aux morts place de l’église. Après le dépôt de gerbe, les discours du Maire et du représentant des anciens combattants ont souligné le fait que ce conflit a particulièrement touché les populations civiles des pays en guerre. Une minute de silence suivie de la Marseillaise a clôturé cette évocation du souvenir.

Si le premier conflit mondial avait surtout été marqué par des millions de victimes au sein des armées combattantes (morts, disparus, blessés), la seconde guerre mondiale a connu plus de victimes civiles que militaires. Ce phénomène est du à « l’industrialisation » du conflit avec des armes de destruction massive qui n’existaient pas au début du XXème siècle, et aux vagues de bombardements des deux cotés des belligérants, provoquant la destruction de villes entières.

Citons quelques chiffres dont certains affectés d’une grande incertitude, sont donnés sous forme d’une estimation :

  • Union Soviétique : 27 Millions de morts dont 14 millions environ de victimes civiles.
  • Chine : 15 millions de morts environ, dont 11 millions environ de victimes civiles.
  • Allemagne : 7,5 millions de morts environ dont 2 millions environ de victimes civiles.
  • Pologne : 5,7 millions de morts dont 5,5 millions de victimes civiles.
  • Japon : 3 millions de morts environ, dont 700 000 victimes civiles environ.
  • ….
  • France : 567 600 morts dont 350 000 victimes civiles.

Sur un total d’environ 70 millions de victimes, nous dénombrons autour de 45 millions de civils !

A la vue de ces chiffres , il apparaît évident que l’Europe, modèle de paix depuis 1945, et à laquelle nous appartenons, doit être plus que jamais forte et unie. Elle se doit de participer et de peser de tout son poids, aux médiations internationales qui ont lieu dans les nombreuses régions du monde qui sont hélas encore de nos jours, atteintes par des conflits d’origines diverses.

Alors, soyons Européens et fiers de l’être !