Comité sécheresse du 9 mai 2019

Du 1er janvier à début mai, le déficit pluviométrique par rapport à la normale varie entre 20 et 80 %

Comité sécheresse du 9 mai 2019

Marie-Françoise Lecaillon, préfète de l’Allier, a réuni le comité sécheresse le 9 mai 2019 pour faire le point sur la situation des ressources en eau dans l’Allier .

Cliquez pour zoomer

Malgré les pluies récentes début mai, les niveaux des nappes restent bas et significativement inférieurs à la normale. Le déficit marqué de précipitations pendant la période de recharge habituelle des nappes, d’octobre à mars explique cette situation.

Un déficit pluviométrique important

Du 1er janvier à début mai, le déficit pluviométrique par rapport à la normale varie entre 20 et 80 % selon les secteurs du département. La Limagne et le sud-ouest du département ont été les moins arrosés.
Le débit des rivières est aussi inférieur à la normale, même si les dernières pluies ont permis une légère remontée des débits.
Les sols restent particulièrement secs, à l’exception de ceux de la montagne bourbonnaise, où l’indice d’humidité des sols est un peu inférieur à la normale.

Dispositif de suivi hydrologique en cours

La direction départementale des territoires (DDT) a activé son dispositif de suivi hydrologique. En cas de dégradation dans les prochaines semaines, de premières mesures de restrictions des usages pourraient être décidées.

La préfète demande à tous les usagers de l’eau (entreprises agricoles et industrielles, collectivités et population) d’être vigilants. Elle les invite à une gestion économe de la ressource en eau.

Crédit texte : Préfecture de l'Allier