Cérémonie du 11 novembre 2016 – 100 ans déjà !

Comme tous les ans à cette époque, la population de Valigny est invitée à se souvenir des tragédies du XXème siècle qui ont marqué la France.

Le défilé est parti de la mairie à 11 heures. Après le dépôt de gerbe, le discours du Maire a rappelé l’importance de ce type de cérémonie afin que les nouvelles générations n’oublient pas l’histoire de leur pays et ne reproduisent pas les erreurs du passé. Puis ce fut la minute de silence et la Marseillaise qui clôtura cette cérémonie.

Les participants furent ensuite invités au Relais de la Forêt pour un apéritif offert par la Municipalité.

Il y a 100 ans, la bataille de Verdun vivait ses derniers jours, avec la reprise du fort de Vaux le 3 novembre 1916, et la fin de la bataille le 19 décembre avec la récupération par l’armée française de la plupart des positions perdues en février de la même année. Rien que pour cette bataille de 10 mois, c’est 378.000 soldats Français et 337.000 soldats Allemands qui en ont été les victimes (tués, disparus et blessés), sans compter les civils.

Commémorer cet événement, ce n’est pas ressasser de vieilles rancoeurs, mais c’est au contraire se remettre en mémoire les conflits qui ont séparé la France et l’Allemagne pendant des décennies avec la guerre Franco-Prussienne de 1870, puis les deux guerres mondialisées en 1914 puis en 1939. Une des conséquences de ces conflits a été d’aboutir à ce merveilleux projet qu’est l’Union Européenne qui a pris ses racines dès 1948, grâce à des hommes politiques visionnaires, tels que Konrad Adenauer pour l’Allemagne et Robert Schuman pour la France.

Alors, dans des temps troublés comme aujourd’hui où les démocraties occidentales sont fragilisées et remises en question, avec le repli sur soi, la percée des populismes et à la lumière des événements passés de la première moitié du XXème siècle, nous devrions porter bien haut les valeurs de nos démocraties. La Liberté, la Paix, l’élection démocratique des gouvernements qui prévalent en Europe sont enviées par des milliards d’individus dans le monde qui n’ont pas cette chance d’être « Européens ».

Il est de notre devoir de commémorer et d’expliquer les drames du passé afin qu’à la lumière de l’histoire, nos enfants et petits enfants continuent de vivre dans une Europe plus que jamais unie et fraternelle et porteuse de valeurs reconnues dans le monde entier.

Crédit photos : Francis Leblanc - Cliquez pour zoomer