Campagne de vaccination situation au 18/03/2021

Dernière mise à jour le 22 mars 2021 par Francis Leblanc

Indicateurs de suivi de la campagne vaccinale, quelques chiffres au 18 mars 2021

Campagne de vaccination situation au 18/03/2021

• Indicateurs de suivi de la campagne vaccinale

Quelques chiffres au 18 mars 2021 :

– Au total depuis le début de la campagne de vaccination :  un peu plus de 7 746 000 injections ont été réalisées (en cumulant première et deuxième injections) dont près de 2 310 000 personnes ont reçu les deux injections de vaccin.
– 10,1% des personnes de plus de 18 ans ont reçu au moins une injection de vaccin.
– 89% des résidents d’EHPAD ou d’USLD ont reçu au moins une injection de vaccin.
– 43 % des personnes âgées de plus de 75 ans ont reçu au moins une injection de vaccin.

• Point sur le déroulement de la campagne vaccinale

– La campagne de vaccination a connu une forte accélération au cours des deux dernières semaines.
– La semaine dernière 220 000 injections ont été réalisées chaque jour en moyenne soit près de 1 500 000 injections sur la semaine.
– 75% du volume de vaccins livré initialement aux établissements pivots (il s’agit des établissements hospitaliers qui reçoivent les vaccins) a été livré aux centres de vaccination. 78% des doses reçues ont été injectées. Le ministère de la santé réfléchit aux moyens d’optimiser les stocks reçus et de réduire les stocks « dormants » afin d’être davantage dans une logique de gestion à flux tendus des stocks.
– 3 campagnes de vaccination ont été lancées pour les médecins de ville (1 campagne correspond à 1 semaine : les médecins peuvent passer commande sur une plateforme dédiée le lundi et sont livrés le jeudi). Les médecins ont commandé au total, au cours de ces 3 campagnes, près de 1 600 000 doses.
– Le portail de réservation des doses de vaccins a été fermé aux médecins la semaine dernière et ouvert exclusivement aux pharmaciens qui ont commandé près de 340 000 doses.
– Le ministère de la santé réfléchit aux moyens de réduire les délais de livraison aux médecins ainsi qu’aux pharmaciens.
– Les livraisons pour le vaccin Astra Zeneca ont été revues à la baisse par l’industriel : un stock de 319 000 doses a été reçu en début de semaine.
– Les livraisons pour le vaccin Pfizer ont été avancées par l’industriel, ainsi 900 000 doses qui devaient initialement être reçues au cours du 2ème trimestre seront livrées à la fin du mois de mars. Ces doses complémentaires seront affectées en priorité vers les territoires à forte circulation épidémique.

• Déploiement des équipes mobiles de vaccination

Pour rappel, consulter les trois fiches suivantes :  fiche intitulée « Aller vers les populations à vacciner : principales modalités » ; fiche sur les équipes mobiles de vaccination et fiche sur la vaccination à domicile à partir du lien suivant : https://www.amf.asso.fr/ftransfert-8a7795037c2a8f9f471518aab356e75358110398-f
– Une centaine d’équipes mobiles de vaccination existe aujourd’hui.
– Elles sont composées à minima d’un médecin et d’un infirmier.
– Elles ont pour objectif de vacciner en priorité les personnes âgées (à domicile ou en résidence autonomie / résidence services), les personnes handicapées (en FAM et MASS notamment) et les personnes précaires.
– Ces équipes sont autorisées par arrêté préfectoral après avis de l’ARS.
– Les cellules départementales de vaccination restent  le point d’entrée pour les collectivités locales souhaitant proposer la mise en place de telles équipes ou en bénéficier sur leur commune.

• Conséquences de la suspension d’AstraZeneca

– Le vaccin a été suspendu par précaution
– La vaccination devrait prochainement reprendre et la HAS ainsi que l’ANSM préciseront le cadre.
– Le portail de commande des vaccins, dédié aux médecins de ville et aux pharmaciens, devrait rouvrir dès lundi.
– Dans l’attente, la vaccination des professionnels de santé a pu se poursuivre avec le vaccin Pfizer et Moderna.

• Montée en charge et mise en place de très grands centres

– L’ouverture des centres de vaccination le weekend s’est généralisée.
– Entre février et juin les doses de vaccin livrées seront multipliées par 6, notamment grâce à une augmentation des livraisons pour le vaccin Pfizer et le vaccin Astra Zeneca.
– Les leviers pour assurer une montée en charge de la vaccination sont : une augmentation de la vaccination en ville, une montée en charge des centres de vaccination existants et le déploiement de très gros centres de vaccination.
– Les très gros centres de vaccination seront en capacité de réaliser 1 000 à 2 000 injections par jour.
– L’objectif est d’ouvrir 1 ou 2 gros centres par département d’ici à la mi-avril.
– Une instruction sera envoyée en fin de semaine aux Préfets et aux ARS cette semaine pour définir le cadre, le circuit d’approvisionnement et donner le cahier des charges de ces centres. Ce cahier des charges a été réalisé sur la base d’un questionnaire envoyé aux centres de vaccination existants ainsi qu’aux délégations départementales des ARS (près de 1 000 questionnaires reçus).
– En début de semaine prochaine, il sera demandé aux ARS, en lien avec les collectivités locales et les Préfets, d’identifier les possibilités d’organisation au sein du territoire et d’élaborer des schémas départementaux d’organisation incluant le MINARM (Ministère des armées), les SDIS et la CNAM.
– Ces centres seront pilotés par l’Etat qui aura la main sur les prises de rendez-vous.
– Le mode de financement reste à préciser.

• Informations diverses

– Un groupe de travail sera prochainement mis en place par le ministère de la santé, le ministère de la cohésion des territoires et les associations d’élus locaux concernant l’indemnisation des centres de vaccination. Sur ce point, nous invitons les élus à nous transmettre dès que possible le détail de vos dépenses liées à l’organisation des centres de vaccination afin d’appuyer la demande d’une compensation intégrale de leur coût par l’Etat à l’adresse mail suivante : dasoces@amf.asso.fr
– Le ministère de la santé a rappelé qu’un rendez-vous avec un médecin n’était pas obligatoire en amont de la vaccination. Seule la présence d’un médecin dans le centre de vaccination est nécessaire.
– Le ministère de la santé a confirmé sa volonté de maintenir les prises de rendez dans les centres de vaccination via les plateformes numériques afin d’avoir une meilleure visibilité sur ceux-ci.
– Les premières livraisons du vaccin Janssen sont prévues pour la mi-avril. De fortes incertitudes pèsent sur les volumes livrés. Le circuit d’approvisionnement reste à préciser et ce vaccin, pour lequel une seule injection est nécessaire, devrait être réservé en priorité au public précaire.
– Un décret paru la semaine dernière autorise les sapeurs-pompiers à vacciner dans un cadre très précis : formation au geste vaccinal, accompagnement par un médecin… Des instructions ont été données aux SDIS par le ministère de l’intérieur. L’indemnisation des sapeurs-pompiers est faite par les SDIS qui sont remboursés par la direction générale de la sécurité civile. La vaccination par les pompiers est organisée par la cellule départementale de vaccination.

Mise en ligne : Francis Leblanc

Crédit texte : Association des Maires de France