Bulletin France Relance n°29 du 10 mai 2021

Dernière mise à jour le 17 mai 2021 par

Mesures mises en place par l’État, les collectivités et les chambres consulaires pour soutenir les entreprises du département.

Bulletin France Relance n°29 du 10 mai 2021

Le dossier de presse du plan de relance est disponible via le lien : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/plan-de-relance/dossier-presse-plan-relance.pdf.
L’ensemble des éléments liés au plan de relance sont également disponible sur le site : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance
Contacts :

– CCI 03 :

entreprise@allier.cci.fr

– CMA 03 :

entreprises@cma-allier.fr

– ARAE :

https://auvergnerhonealpes-entreprises.fr/contact-covid

– Direccte :

[ara-ud03.direction@direccte.gouv.fr]ara-ud03.direction@direccte.gouv.fr

1 – Plan 1 jeune 1 solution – Jeunes de moins de 30 ans : un simulateur pour trouver toutes les aides disponibles

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion publie le 28 avril un simulateur qui permet, en quelques clics, de trouver toutes les aides adaptées à la situation des jeunes de moins de 30 ans. Culture, emploi, logement, santé, permis de conduire, vacances, etc. Les aides destinées aux moins de 30 ans sont nombreuses et pourtant mal connues de ces derniers.

Pour plus d’informations: 1jeune1solution.gouv.fr/mes-aides

Ce nouveau service vient enrichir l’offre mise à disposition des jeunes sur 1jeune1solution.gouv.fr, pour que chaque jeune trouve la solution qui lui convient avec :

· L’accès à 200 000 offres d’emploi et d’alternance sélectionnées pour les jeunes ;

· L’accès à près de 20 000 offres de stage ;

· Un module gratuit d’enregistrement de vidéo de motivation pour accompagner vos candidatures ;

· L’inscription à l’un des 1 500 évènements d’information ou de recrutement ;

· Une ligne téléphonique d’écoute et de conseil à destination des parents et des jeunes : 0 801 010 808

Ces aides s’inscrivent dans le cadre du plan “1 jeune, 1 solution”, porté par France Relance. Entre août 2020 et février 2021, ce sont déjà près d’1,4 million de jeunes de moins de 26 ans qui ont été embauchés en CDI ou CDD de plus de 3 mois.

En savoir plus sur les aides à l’embauche à destination des jeunes

·         Aide à l’embauche des jeunes

·         Garantie jeune

·         Aide à l’embauche d’un jeune en Contrat Initiative Emploi (CIE Jeunes)

·         Parcours Emploi Compétences Jeunes (PEC Jeunes)

·         Aide à l’embauche en apprentissage

 Les mesures du Ségur de la santé en Auvergne-Rhône-Alpes

Le plan d’investissement du « Ségur de la santé » consacrera 19 milliards d’euros à l’amélioration et à la modernisation de notre système de santé, plus que jamais mobilisé face à la crise pour protéger nos concitoyens.

Le Ségur de la santé en Auvergne-Rhône-Alpes, c’est :

1, 613 milliard d’euros d’investissement dont :

·         901 millions d’euros assainissement financier des établissements

·         534 millions d’euros de relance des investissements

·         179 millions d’euros d’investissements du quotidien sur 3 ans dès 2021

191 200 professionnels de santé revalorisés dont :

·         179 600 professionnels des établissements de santé et des Ehpad.

·         11 600 médecins des établissements de santé publics

19 700 étudiants et internes revalorisés :

·         12 300 étudiants paramédicaux

·         4 000 étudiants en médecine

·         3 400 internes.

Au titre de France Relance, sont investis 110 M€ au titre des investissements structurants et 179 M€ d’investissements du quotidien :

Une enveloppe principale de 59 M€ allouée dès le premier semestre 2021 à l’ensemble des établissements de santé publics, privés et ESPIC de la région. Elle sera consacrée aux investissements du quotidien en lien avec l’environnement immédiat du patient et sa prise en charge. L’Allier bénéficiera d’une enveloppe de 2,7M€.

Une enveloppe de 9 M€ permettra de financer les investissements courants dans 3 départements de la région au titre de la réduction des inégalités, dont l’Allier qui bénéficiera d’une enveloppe de 4,2 M€.

 Plan protéines végétales : ouverture d’un second dispositif d’aide à l’acquisition d’agroéquipements par les professionnels de la filière protéines végétales

Accompagner les acteurs de la filière protéines végétales est une priorité du plan France Relance. Lancé fin janvier, le premier guichet a suscité un vif intérêt et a déjà permis de mobiliser 20M€. L’enveloppe initiale de 20M€ a été doublée avec l’ouverture d’un nouveau guichet. Il cible spécifiquement les les équipements dédiés à la culture des olé protéagineux mais également les sursemis de légumineuses fourragère et permettra de financer une partie des dossiers déposés en janvier qui n’avaient pu être retenus mais également les nouvelles demandes d’agriculteurs.

Pour plus d’informations :

https://agriculture.gouv.fr/plan-proteines-vegetales-ouverture-dun-second-dispositif-daides-lacquisition-dagroequipements

 Lancement du dispositif « Bon diagnostic Bas Carbone »

Ce dispositif a pour objectif d’offrir la possibilité aux agriculteurs nouvellement installés depuis moins de 5 ans, de réaliser un diagnostic carbone suivi d’un plan d’actions et d’un accompagnement personnalisé de leur exploitation, pour s’engager dans la transition agroécologique et de se mobiliser dans la lutte contre le changement climatique.

Les agriculteurs récemment installés auront la possibilité de réaliser un diagnostic de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et du potentiel de stockage de carbone de leur exploitation.

Ce diagnostic sera complété par l’élaboration d’un plan d’actions suivi d’un accompagnement pour favoriser l’engagement des agriculteurs afin qu’ils se mobilisent dans la lutte et l’adaptation au changement climatique. Le plan d’actions s’appuiera sur les méthodes du Label Bas Carbone validées lorsqu’elles existent, afin de permettre aux agriculteurs de valoriser financièrement leur engagement en faveur du climat.

Cette mesure vise également à accompagner le déploiement du Label Bas Carbone sur le territoire national. En effet, les agriculteurs souhaitant valoriser financièrement leur engagement pour le climat pourront se tourner vers cet outil de certification des réductions d’émissions développé par le Ministère de la transition écologique.

Qui peut en bénéficier ?

Les agriculteurs nouvellement installés depuis moins de 5 ans (date d’affiliation à la MSA faisant foi), que ce soit dans un cadre individuel ou en société (GAEC, EARL, SCEA, etc.).

Comment en bénéficier ?

La demande est à faire directement auprès des opérateurs sélectionnés par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et l’ADEME pour la mise en œuvre des bilans carbone.

Pour plus d’informations sur les structures :

https://agriculture.gouv.fr/france-relance-diagnostic-carbone-vers-la-decarbonation-des-exploitations-agricoles-0

 Réouverture de l’aide aux investissements de transformation vers l’Industrie du futur

Le 3 mai, dans le cadre du plan de relance, l’aide aux investissements de transformation vers l’Industrie du futur destinée aux PME et ETI industrielles. a été relancée.

Transformer l’industrie française vers « l’usine du futur ». C’est l’un des objectifs du Gouvernement et de France Relance mené à travers le guichet d’aide à la digitalisation et robotisation de l’industrie ou « l’investissement de transformation vers l’industrie du futur ».

Cette aide a été initialement lancée en 2020. Au total près de 7 800 demandes ont été reçues, pour un montant d’investissement de plus de 2,7 milliards d’euros. Ces projets de modernisation seront largement soutenus par l’Etat, entre 20 % et 40 % des dépenses éligibles. A terme, ils devraient représenter près de 700 millions d’euros de soutien public.

Devant le succès de ce dispositif de modernisation de l’industrie française, levier essentiel du maintien des filières industrielles dans la compétition mondiale, le Gouvernement a décidé de mobiliser 175 millions d’euros supplémentaires en 2021.

Un décret marquant la réouverture du guichet à partir du 3 mai est paru le 2 mai.

Il permettra aux PME et aux ETI industrielles de bénéficier d’un soutien financier de l’Etat pour leurs investissements dans les technologies de l’industrie du futur en 2021. L’aide apportée par l’Etat permet de bénéficier d’une subvention pour un bien affecté à une activité industrielle sur le territoire français, lorsque ce bien relève de l’une des catégories (détaillées par arrêté) :

Pour candidater :

·         Retrait du dossier sur le site de l’Agence de Services et de Paiements (ASP)

·         Dépôt de la demande en ligne du 3 mai au 30 juin.

·         Les demandes seront instruites selon leur ordre d’arrivée.

·         A noter : le guichet pourra être clos avant le 30 juin si les demandes d’aide déposées atteignent l’enveloppe de crédits disponibles. Pour les entreprises et les projets éligibles, les aides seront attribuées dans la limite des crédits disponibles.

·         Revalorisation des demandes de subventions de décembre 2020 Par ailleurs, les demandes de subvention déposées entre le 20 décembre 2020 et le 31 décembre 2020 et jugées éligibles seront revalorisées. Le soutien de l’Etat s’élèvera jusqu’à 20% des dépenses éligibles, au lieu des 10% prévus initialement, sans aucune démarche supplémentaire pour les entreprises concernées auprès de l’ASP.

Pour plus d’informations :

https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/reouverture-aide-investissements-transformation-lindustrie-futur

 Culture – Appel à projet « Aide à la modernisation des librairies »

L’aide pour la modernisation des librairies a pour objet d’accompagner la consolidation et le développement de librairies situées sur le territoire. Mise en place dans le contexte de crise engendrée par la lutte contre la pandémie de Covid-19, cette subvention a pour objectif de permettre aux librairies d’accélérer leurs investissements de modernisation afin notamment d’améliorer leurs conditions d’accueil du public mais également de générer des gains de productivité.

L’aide concerne :

– La réalisation de travaux (honoraires et études compris) de rénovation
– L’acquisition de mobilier, matériels, équipements informatiques et outils liés à l’activité de librairie.

Pour plus d’information sur l’appel à projet

Date limite de dépôt de dossier : 18 juin 2021

 

Mise en ligne : Francis Leblanc
Crédit texte : Préfecture