Apérobus du 17 juillet The Pickey Leaks

Dernière mise à jour le 19 juillet 2020 par Francis Leblanc

Une première pleine de précautions et porteuse d'espoir.

Apérobus du 17 juillet The Pickey Leaks

Une petite soixante dizaine de personnes a repris le chemin des Apéros-Bus pour cette première soirée. L’ambiance a même gagné en sympathie puisque les grandes tables collégiales de l’an passé ont laissé la place à de petites tables rondes en métal sur lesquelles s’installent bien volontiers les groupes d’amis, comme une version petit cabaret montmartrois appliquée de jour et en extérieur.

La musique des Pikey Leaks, quant à elle, nous emmenait sur les souvenirs de l’Irlande avec la voix et la flûte de Zana et sur les rivages des plages festives avec les instruments et les machines de Bruno.
La musique a permis aux gens d’oublier le temps d’une soirée que nos vies ont changé et de re-découvrir que boire un verre en musique est toujours possible.
« La difficulté dans l’organisation de cette année, c’est qu’on doit rassurer les gens pour ne pas les effrayer sur des choses du quotidien sur lesquelles, on ne s’était jamais posé de question et faire passer le plus doucement les quelques nouveaux gestes sans les priver de la liberté qui souffle sur ces soirées et qui en sont l’essence même. »

Comme vous pouvez le voir sur la photo, le public est bien réparti, à bonne distance et il reste même beaucoup de places pour les prochaines dates, alors n’hésitez pas à venir déguster de la musique vivante, ça fait tellement plaisir.

Crédit texte : Hervé Mignot

Crédit photos et mise en ligne : Francis Leblanc - cliquez pour zoomer